Lame Spirit RPG
Malheur à toi pauvre âme !


Lame Spirit est un forum RPG fantastique à l'univers original
 

" Egregario "
Egregario
Messages : 204
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyLun 15 Avr - 22:09




Sacré Coeur

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Mission - Event
Aela - Kahoko - Tinùviel - Kenno - (/Annyah)





« Annyah. »

Triturant une de ses mèches de chevelure argenté aux reflets de poussières de diamant, Annyah était adossée non loin d'une ruelle, derrière le Grand Moulin Rouge. L'ancienne épouse du O'Connor avait caché ses ailes, se faisant passer pour une humaine. Elle regardaient dans le creux de sa main un collier peu commun. Alors qu'elle faisait son enquête au demeure du Démon Supérieur, Dimitri, les sens de chasseresse de l'Ange l'avait amené à pister une essence angélique très vieille. Il s'agissait d'Azuma, un Emplumé puissant à la Voûte Céleste. Elle a donc pris ce collier, sachant qu'il appartenait très certainement à cette Ange disparue. On m'a envoyé sur Terre pour ça, retoruver les anges disparus. Je suis une Ange de la Mort. Notre devoir est d'accompagner les âmes des morts En Haut ou en Bas, et de châtier les Démons qui n'ont rien à faire sur Terre, ou bien on était souvent missionnés pour donner la chasse à des gens. Et pour ma part, c'était retrouver la propriétaire de cette paire d'aile peu commune. Au moins, je sais qui est son père. Je décide de le garder contre moi. Soupirant.
Je regarde ma montre, vêtue d'une tenue plutôt discrète. A côté de moi, se trouvait une porte en piteuse état.

 
 

Les rumeurs se dirigeaient par là pour le Sacré Coeur, et je me fais passer pour une humaine afin d'enquêter. Vous ne pensez tout de même pas que la Jurisprudence laisserait des marcenaire sans infiltrer une Ange. Ben voyons. De plus, je travaille en collaboration avec Lame Spirituelle. Peut-être est-ce que je vais en apprendre plus sur cet incube. Je ne suis pas pour les rebelles, mais disons que je me dois de veiller sur ma fille, Justyna, tout en étant à la Jusrisprudence et me faire passer pour morte à ses yeux. C'est important. Après cette mission, j'irai retrouver Azuma dans la Voûte Céleste, car ce collier en argent refuse de s'ouvrir. Je disposerai de beaucoup d'informations.

La nuit est tombée depuis longtemps sur la Vielle Lutèce, je me rendais à cette adresse chaque nuit depuis mon retour de la réunion, attendant que des mercenaires ou des guerriers répondent à notre annonce. C'est donc adossée en croisant les bras, que je fume ma cigarette. Toujours à côté de cette porte, j'ai pu voir des badauds y pénétrer et en ressortir touts heureux, d'autres avaient l'air de drogués et étranges. Il faut dire que les infos étaient remplis d'agression sans aucune raison et de hausse de la criminalité. La Police a bien à faire ces dernières semaines.

©️ Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Aela O'Donnell "
Aela O'Donnell
Messages : 84
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptySam 20 Avr - 12:16
Tes talons claquaient sur le béton. Tu ne savais pas vraiment ce que tu faisais ici, mais tu savais pourquoi tu faisais ça : la récompense. Et qu'on se le dise, la possibilité que n'importe lequel de tes vœux que tu pourrais prononcer se verrait être exaucé. Tu pourrais demander la pire des choses pour l'humanité et décider de son anéantissement, son asservissement, comme tu pourrais rester la petite Kreathur égoïste et vampirique. Tu réfléchissais à tout ce que ça pourrait entraîner si tu réussissais à mettre la main dessus. Peut-être que tu pourrais également en garder une infime quantité pour toi ? Qui le saurait ? En plus, ils n'avaient pas précisé qu'on ne devait pas en garder, ils voulaient simplement ce liquide aux propriétés étranges. En garder une trop grande quantité ne te serait d'aucune utilité, mais à voir le sourire qui étirait tes lèvres, on devinait que tu avais plusieurs idées dans la caboche à propos de Damon, le liquide et toi.

En parlant de Damon, tu lui avais piqué une chemise. Tu avais même pris des précautions par rapport à ton entrejambe. Aucune envie de tomber enceinte d'un dégénéré. Ce serait le comble ça, tiens. Une stérile qui tombe enceinte. Enfin bref. Emmitouflée dans ton long manteau, tu gardais les mains dans tes poches, jouant avec la mine d'un stylo bille. Tu en aurais besoin, ainsi que du petit bloc-notes, si tu devais prendre des notes.
Tes pieds te conduisaient au bon endroit, tu le sentais. Tout comme cette odeur angélique. Elle ne t'était pas inconnue, mais elle n'était pas familière à ton nez non plus. Si même les Anges venaient te mettre des bâtons dans les roues, autant abandonner maintenant et rentrer. Bande de salauds ! Ce n'est pas comme s'il manquait de quelque chose ici. Ils étaient et craints, respectés et considérés comme des sauveurs. Alors qu'ils laissent la récompense aux personnes qui n'ont pas cette chance et qu'ils retournent dans leur bureau ! Tes pas semblaient trahir ce petit début de colère. Tes talons claquaient au sol de manière plus rapide puis se calmèrent. Ah, tu étais bien au bon endroit. Certaines personnes semblaient sortir d'une maison et avaient l'air… Bizarres. Genre vraiment chelous. Le genre de rencontre qu'on aime pas vraiment faire dans une ruelle mal éclairée en étant seule. Et puis tes yeux tombèrent sur cette femme. Tu n'eus aucun mal à la reconnaître, bien que votre première rencontre fut extrêmement courte et brève. Il lui manquait ses ailes, mais ton flair et tes yeux ne te trompaient pas. Tu t'approchais d'elle avec un sourire malicieux et lui piquas sa clopinette des doigts.

« Ce n'est pas très bon pour un petit être angélique ~ »

Les quelques passants ne vous prêtaient aucune attention et tu en profitais pour lui fumer sa clopinette tout en la questionnant sur sa présence ici et son absence auprès des siens.
Revenir en haut Aller en bas
" Kenno Namida "
Kenno Namida
Messages : 59
Date d'inscription : 04/06/2017
Jurisprudence
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 21 Avr - 0:03
La loi, c'est moi

La Métropole avait une unité de police très performante, des agents compétents qui savaient faire leurs travail en respectant les lois et en maintenant l'ordre dans la ville. Malgré tout, la Jurisprudence décidait d'engager des mercenaires pour mener les recherches sur la nouvelle drogue en vogue, le "sacré coeur". C'était indigne, un foutage de gueule des services de polices et des agents qui les composaient. Cela avait le don de me mettre en rogne, aussi, m'étais-je porté volontaire pour montrer aux citoyens que malgré tout, la métropole serait toujours protégée par ses agents de la loi, et pas par une vulgaire bande de ramasses miette vicelards.

Malheureusement, me suivait à quelques pas derrière moi Kahoko et Tinuviel, toute deux ayant voulu saisir la chance de demander une faveur aux anges, ou simplement pour aider son prochain ? L'ange déchue pourraient probablement demander de l'aide pour sa rédemption, tandis que l'elfe pourrait enfin demander à rencontrer l'ange qu'elle cherchait désespérément. Que ce soit l'une comme l'autre, j'avais promis de les aider, alors j'ai été bien obligé de les emmener avec moi lorsqu'elles sont tombés sur l'annonce que j'avais laisser traîné dans ma chambre.

Mes pas se faisaient silencieux, inaudibles et réguliers, je marchait à une vitesse constante en m'arrêtant parfois pour vérifier que les deux femmes me suivaient toujours. Nous arrivions près d'un bar ou plusieurs personnes sortaient avec l'air bien heureux ou ... Bien étrange. Je soupçonnais que cet endroit était un point de vente de la drogue en question.

J'avais prévenu Kahoko et Tinuviel de ne jamais parler d'Amidamaru ou de quoi que ce soit lié à mon immortalité en dehors de l'appartement. C'était mon secret et je comptais bien le garder autant que possible. Finalement, le point de rendez vous approchait, et je remarquait une femme qui m'était totalement étrangère et...

Bon sang, il fallait que ce soit ELLE, la chipie de ce fouineur de Roche. Il ne manquait plus que ce dépravé alcoolique et j'aurais tiré le gros lot... Heureusement, je ne le voyais nul part, bien que je pouvais très facilement l'imaginer entrain de s'enquiller des verres dans le bar juste à côté...

Je me postais donc près d'Aela et de la demoiselle qui devait probablement être notre contact et la personne qui dirigerait l'enquête, droit, avisant un instant en arrière alors que l'elfe et l'ange me rejoignait lentement. Je ne savais pas qu'Annyah était une ange elle aussi, Amidamaru cependant ressenti son aura angélique, me prévenant brièvement d'une "tape" sur l'épaule en la regardant. Et merde... Voilà qui devenait.. Problématique.

Fait plutôt amusant, la femme ange avait la même morphologie et les mêmes yeux que Justyna. On aurait pu s'y méprendre si les cheveux et le reste du visage n'indiquait pas autre chose. Je croisais lentement les bras, habillé en civil, j'avais fait quelques efforts pour que si nous devions enquêter en toute discrétion, la moindre personne ne me pointe du doigt en hurlant "la mascotte est là !"

Ma tenue était simple, un manteau en cuir long qui descendait jusqu'à mes chevilles, un jean et un t-shirt bleu foncé. Je portais des lentille de contact bleues pour que mes yeux blancs distinctifs ne soient pas reconnus et mes cheveux étaient teints en châtain foncé. Je me présentais donc devant l'inconnue et Aela O'donnel, la chipie, avant de laisser ma voix neutre et monocorde se dévoiler.

- Bonsoir, dame, demoiselle O'donnel. Je suis ici pour l'annonce, les deux personnes avec moi aussi.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
" Kahoko Ko-Isumi "
Kahoko Ko-Isumi
Messages : 24
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 27
Immortel
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 21 Avr - 17:34

Une âme à sauver...


Kahoko & Kenno


Comme souvent j’étais dans la lune… Je venais de commencer une nouvelle vie dans la maison de maître Namida et de maîtresse Justyna.
Ce n’était pas de tout repos mais ce n’était pas non plus déplaisant, au contraire, j’aimais bien… C’était…. Comment dire… vivant ? Je pense que c’est le bon mot. Mais… alors que tout le monde essayais de m’intégrer je ne me sentais pas à mon aise… Ils sont trop gentil… beaucoup trop… Quand je cassais ou faisais des bêtises malgré moi on ne me punissait pas… alors je me punissais moi-même. Me griffant jusqu’au sang, ou enfonçant mes ongles dans ma chair en tirant. Pour me faire mal. Pour me punir… ça fait mal… mais ça fait tellement de bien aussi… Je ne disais quand je le faisais. Mais en réalité, je trouvais une délivrance dans la douleur, un plaisir malsain à voir mon sang couler, en vrai ça me rappelais que j’existais, que j’étais vivante alors que je ne voulais que mourir. Je n’étais pas utile et si je n’étais pas là, la vie aurait été plus simple pour tout le monde.

Quand je me faisais du mal et si maîtresse Justyna était là, elle venait me voir, sous sa forme animale. Elle me grognait dessus en me reniflant venant lécher les endroits où je m’étais meurtri, puis elle posait ces imposantes pattes dessus, ou sa queue pour que j’arrête, cela suffisait. Après quoi elle ronronnait. C’était apaisant à entendre… et en générale je finissais par à m’endormir épuisée.

Quand Tinuviel voyait cela elle se demandait pourquoi je faisais cela, je répondais simplement que c’était parce que j’étais une vilaine fille. Mais comme elle m’offrait des soins, je ne pouvais pas recommencer. Alors je m’arrêtais et pleurais.

Et quand c’était maître Kenno, alors là, il m’ordonnait de m’arrêter et il prenait mes mains ensanglanté. Il avait toujours son air neutre. Presque froid, dans ces moment-là, je n’arrivais pas à le regarder dans les yeux. Après quoi il m’emmenait dans sa chambre pour me punir de ce que j’avais fait. Je finissais alors souvent attachée les yeux bandés. Mon maitre s’occupait de moi dans la luxure. Mais je ne comprenais pas pourquoi c’était si bon et agréables, mais ça suffisait à me calmer, et me faire oublier.

Je ne pouvais pas m’enpecher de me faire du mal, mais au fond de moi, une petite lueur me criait dessus : vis !!! Tu dois vivre putain ! Reprends-toi !

Je n’aimais pas cette contradiction… quand elle criait je posais mes mains sur ma tête serrant ma boite crânienne alors que je me balançais d’avant en arrière en me parlant pour me rassurer, dans ces moment-là, je ne voyais plus ce qu’il se passait autours de moi, j’étais perdue entre survivre et mourir.

Ce pendant je n’étais pas toujours comme ça, le reste du temps j’étais calme et je faisais tous ce qu’on me demandait sans me poser plus de question, et quand j’avais un peu de temps libre je regardais dehors. L’appartement était haut, du coup, je pouvais voir tous ce qui se passait. Les gens semblaient à des fourmis qui s’activaient dehors. Je pouvais ouvrir la fenêtre et m’assoir sur cette dernière les jambes dans le vide, alors je sentais l’air frai caresser ma peau, c’était agréables. Je me pensais zen à ces moment-là, reposée.

Un matin je remarquais en prenant le journal que je savais lire le français et plutôt bien en plus, j’étais surprise et je m’entrainais à lire à voix haute, jusqu’à tomber sur ce fameux articles, j’étais intéressée et j’en avais parlé avec Kenno, je voulais pouvoir sortir et voir, je lui ai aussi promis d’être sage.

C’est comme ça que quelques jours plus tard nous sommes partie avec Tinuviel et mon maître pour cette quête du sacrée cœur.
Ce soir-là, je portais un pantalon d’homme que je remplissais bien au niveau des fesses, avec une chemise. C’est les vêtements que j’avais demandé à Kenno, j’avais beaucoup aimé la tenue d’homme que j’avais porté la première fois, c’était confortables. Avec des baskets c’était parfait. Rien de féminin mais au mois j’étais à l’aise dedans.

Je regardais tous avec curiosité, une curiosité non cachée, ce n’était que ma deuxième sortie dehors, et il y avait tant à voir, tant à sentir, je m’arrêtais souvent pour regarder quelque chose que je trouvais hors du commun ou simplement jolie. Je ne voulais pas non plus les ralentir, alors je faisais au plus vite.

On arrivait au bar, ou il y avait déjà des gens probablement que le maître connaissait. Je les regardais avec curiosité, puis je m’inclinais doucement devant elles. Pour les salués avec politesse sans parler pour autant.


codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
" Tinùviel "
Tinùviel
Messages : 25
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Par-ci par-là
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyVen 26 Avr - 18:45
L'elfe était présente aux côtés du Japonais et de Lhûn. Elle marchait d'un pas tranquille et pour une rare fois, elle était vêtue de façon tout à fait banale : un pantalon noir qui lui offrait une grande aisance dans ses mouvements, une veste un peu chaude mais fermée qui cachait son petit débardeur à fines bretelles mais elle s'était chaussée de petits chaussons de danse. Si vous lui demandez pourquoi, elle répondrait qu'elle les trouve jolis et pratiques. Tinùviel ne portait aucun bijou sur sa peau, ni dans ses cheveux. Ces derniers étaient coiffés en une longue tresse. Ainsi vêtue et coiffée, on avait l'impression qu'elle allait à sa petite séance de yoga mais il n'en était rien.
Il y a de ça quelques jours, alors qu'elle avait fini son petit ménage et qu'elle préparer le petit-déjeuner, s'apprêtant à partir de la maison comme quasiment tous les jours, elle fut interpellée par ce que lisait la Désailée. Les Anges demandaient l'aide des citoyens pour mettre la main sur une drogue et offraient en récompense la réalisation du souhait de la personne qui la leur apportait. Ses mains avaient failli laissé tomber la tasse qu'elles portaient. La réalisation d'un seul de ses vœux… Elle n'hésiterait pas une seconde entre l'Ange et sa moitié. La brunette s'était alors retournée vers Kenno et Lhûn pour leur annoncer qu'elle partirait à la recherche de cette drogue, et Lhûn semblait également intéressée par tout ça. Mince… La jeune elfe se trouvait très égoïste, mais si ça lui permettrait de mettre un terme à son périple et de rentrer chez elle avec sa jumelle, elle ne pouvait pas laisser Lhûn ou quelqu'un d'autre obtenir ce présent des Cieux.

Pour le moment, Tinùviel marchait aux côtés du Japonais et de la Bleutée. Ces rues, elle les connaissait vaguement à force de farfouiller et fouiner dans toute la ville. Ses yeux verts observaient les bâtiments et les gens autour d'eux. Des hommes qui semblaient partir, rentrer chez eux ou dans une sorte de… comment appellent-ils ça déjà? Une auberge ? Une taverne ? Non, c'était… Un bar. Voilà. Mais vous pouviez également voir deux femmes immobiles. Et plus vous vous rapprochiez, et plus l'elfe aux oreilles arrondies avait l'impression qu'elles les attendaient. Mais pourquoi faire ? Kenno les connaissait-il ? Apparemment. Ou au moins l'une d'elles.
Les deux femmes dégageaient quelque chose de différents l'une de l'autre, et pourtant, l'elfe parvenait à vaguement mettre la main dessus. La première, la blonde, dégageait une aura angélique mais elle n'avait aucune ailes. Elle semblait pourtant être très confiante et sûre d'elle, et forcément, la brunette trouvait cela fort étrange. Pourquoi Lhûn était si perdue et pas cette autre Ange Désailée ? La deuxième femme, elle, était… Quelque chose à éviter. Quand leurs deux regards vers s'étaient croisés et que la vampire avait esquissé un faible sourire mauvais, l'elfe s'était réfugiée derrière le Japonais. Autant dire que ce n'était pas gagné pour ramener le Sacré Cœur ! Elle resta derrière lui, ne laissant que sa petite tête dépassée un peu pour les saluer et les écouter.
Revenir en haut Aller en bas
" Egregario "
Egregario
Messages : 204
Date d'inscription : 25/01/2017
Admin
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 28 Avr - 23:54




Sacré Coeur

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Mission - Event
Aela - Kahoko - Tinùviel - Kenno - (/Annyah)





« Annyah. »

Annyah avait noué le collier appartenant à l'Ange aux ailes blanches aux motifs bleutés autour de son cou, on ne sait jamais. Peut-être que si elle croise la disparue un joue, ça lui portera chance. Annyah était une Ange de la Mort qui était chargé de retrouver les disparus, qu'importe si l'entité gouvernementale était une dystopie. L’Égyptienne se fait voler sa cigarette, par une vampire très jouette. L'Ange laisse faire, arquant un sourcil, circonspecte. L'ancienne épouse du Chien Démoniaque fait la moue, puis se prend une nouvelle cigarette. Le fait de poiroter au bout de plusieurs lui avait fait rameuter des volontaires, mais ils ont tous mal fini. J'espère donc que ce sera enfin les bons cette fois. Souriant narquoisement, je me redresse.

« Bonjour, Aela O'Donnell. Comment allez-vous depuis votre retour d'Irlande ? Je suis ici parce que je serai votre consultante pour la mission du Sacré Coeur.»

Le temps d'échanger quelques paroles, et très vite trois nouvelles personnes font leur venue. Eh bien, si Annyah s'attendait à être la seule présence Jurisprudentielle, Voilà que la Mascotte se ramène. Et en de très bonne compagnie, sil l'ange semble nerveuse à l'idée de rentrer sa fille, fort heureusement, ce ne fût pas le cas.


 
 

Dans cette longue parure presque gothique, Annyah ressens clairement le Fantôme qui hante Kenno. C'est une Ange de la Mort, on ne peut pas la tromper quand ça concerne les âmes. Je tant au loin son mégot, l'égyptienne se met à détailler les deux autres femmes. Deux énergumènes étranges, Tinùviel, elle était enregistrée comme citoyenne de la Métropole et vêtue de manière quotidienne. Mais que dire de cette ... étrange femme aux cheveux bleus ? Fronçant les sourcils, Annyah l'inspecte scrupuleusement, cette jeune fille est grossièrement habillée. Portant son attention à Namida en les saluant brièvement, l'ange se met à se demander ce que la Mascotte trafic. Le rival de Roche, ce détective qui n'est pas mieux avec son dragon occidental. Soupirant, l'ancienne épouse du O'Connor se gratte la nuque. Personne d'autres ne semble venir. Parfait. Il sont quatre. Déployant son aura angélique de guerrière, Annyah croise les bras en les avisant d'un air neutre, un par un. A ce même moment, un homme sort de la petite porte taguée, chancelant, très heureux en ne cessant de répéter qu'il sera papa. Un homme de bureau. Ignorant royalement la petite clique formée. Tapotant son biceps de ses longs doigts fins, Annyah commence à parler de sa voix grave désertique.

« Je suis Annyah O'Connor, une Ange de la Mort, membre de la Garde. Je serai votre consultante pour cette mission et veiller à ce que tout se passe bien. Namida, Tinùviel, O'Donnell, et enfin, qui êtes-vous, demoiselle ? »

La voix d'Annyah était la même que celle de Justyna, Kenno peut s'en douter. L'Ailée, imposante et ferme fixe la petite femme. Attendant une réponse pour la suite des événements. Deux femmes sortent de part cette porte donnant sur la petite ruelle. l'une tenant son ventre avec un air songeur, alors que l'autre ne cessait de la caresser outrageusement en gloussant. Deux deux humaines habillés comme les étudiante de commerce, émane une puissante odeur attrayante pour chacune des personnes ici présentes. Etrange, non ? Une odeur personnifiée. Pour Annyah, c'était la vanille. Mais l'Ange est bien trop concentré sur son objectif.



© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Aela O'Donnell "
Aela O'Donnell
Messages : 84
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyMer 1 Mai - 19:10
Tu écoutais l'Ange d'une oreille attentive, lui rendant tout de même son bien après lui avoir volé quelques taffes de sa cigarette, et lui répondis avec un large sourire innocent que tu allais bientôt passer la corde au cou de Damon, lui montrant ton annulaire. Tu ne mettais toujours pas la bague mais tu ressentais un véritable bonheur rien qu'à y penser, même s'il était de très courte durée car ton esprit partait alors vers des sentiers remplis de doutes et de questionnements. Mais votre début de conversation fut interrompu l'arrivée de 3 autres personnes vous força à vous tourner vers des choses plus sérieuses. Dommage ~

En te tournant pour voir qui arrivait, tu fus surprise de voir Kenno. Ah Kenno… Ce gars était juste génial. Au top. Si vous vouliez mettre Damon en rogne, vous n'aviez qu'à prononcer son nom, ou regarder avec un peu trop d'insistance une photo du Japonais et hop !, le détective ronchonnait. Namida n'avait pas un mauvais fond, même s'il se donnait cette image d'homme de glace, il n'en demeurait pas moins humain. C'était juste très bizarre de le voir ainsi habillé et coiffé, tu le regardais d'un air amusé, te retenant pour ne pas rire quand tes yeux se portèrent sur les demoiselles qui l'accompagnaient une chose aux cheveux bleus qui avait une drôle de senteur. Elle avait l'air comestible, et très polie. Peut-être trop. Est-ce que tu pourrais jouer sur ça ? À voir. En tous les cas, elle avait un joli visage, bien plus que les vêtements qu'elle portait. Urg, quelle horreur. La deuxième personne était elle aussi une femme, ou une jeune demoiselle. Pour elle, il n'y avait aucun doute sur sa nature et tu ne pus t'empêcher de la fixer avec ce sourire. Comme tu t'y attendais, elle prit peur. C'est fou comme les elfes peuvent être des poltrons !

Le nom de famille de Annyah te semblait familier. Bien trop familier. O'Connor… C'était pas comme ça qu'il s'appelait WifWoof, enfin, Daniel ? C'était elle sa femme ?! Mais attendez, si elle c'est sa femme, ça veut dire que c'est la mère de Justyna ?! Elle ne lui ressemblait pas tant que ça, enfin si, mais en même temps… Justyna était un très bon mélange entre ses deux parents mais soit, pour le moment, tu l'écoutais plutôt vous parler de cette drôle de mission. Enfin, c'était ce que tu essayais de faire avant d'entendre 2 jeunes demoiselles. Elles avaient l'air d'être dans un sacré bon état et puis elles sentaient bons… Non, hop !, concentre-toi ! Après un bref instant à secouer ta petite tête, tu fis abstraction sans soucis de leur parfum pour continuer de prendre toutes les informations que l'Ange vous donnait.
Revenir en haut Aller en bas
" Kenno Namida "
Kenno Namida
Messages : 59
Date d'inscription : 04/06/2017
Jurisprudence
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyVen 3 Mai - 21:25
La loi, c'est moi

Les présentations de rigueur terminés, j'avisais l'ange qui voyait très probablement Amidamaru au dessus de moi, flottant dans les airs tel le spectre qu'il est, lié à moi par d'anciens rites japonais. Le samuraï fantôme avait les bras croisé, son regard fixé sur Annyah alors qu'elle se présentait...

Annyah O'connor, voilà qui expliquait ses quelques ressemblances avec Justyna. Pourtant, la jaguar ne m'avait jamais parlé de sa mère, seulement de son père, Daniel. C'était étrange, mais les questions n'étaient pas de mises en cet instant, alors je croisais les bras en silence, mon regard fixé sur l'ange de la mort. Je me sentais nu, sans mon sabre, mais c'était un élément bien trop familier du publique pour que je le porte, mon blaster de policier était rangé sous mon manteau, dans on holster de cuir noir, indécelable à l'oeil nu tant que le manteau restait fermé.

Comme elle l'expliquait, MamaJustyna était donc celle qui superviserait l'opération, j'aurais dû m'en douter quand j'ai vu l'annonce de recherche de volontaires, c'était peut être une erreur pour moi d'être là, car en un seul coup d'oeil, le secret de mon immortalité était révélé par cette femme, et si je ne faisais pas attention, le secret de Büru aussi. Ce qui me vaudrait pas mal d'ennuis... De plus, si cela avait été n'importe quel autre ange, j'aurais pu essayer de faire disparaître le problème, mais la mère de mon esclave, ce n'était juste pas possible.

Je soupirais et avisait deux femmes qui sortaient du bar, une douce odeur de thé au jasmin envahissant mes narines, je fronçait les sourcils, ça n'était pas naturel une tel odeur pour un être humain, j'observais donc les deux femmes qui s'en allaient avant d'en revenir au groupe que nous formions.

- Kenno Namida, service de police de la Jurisprudence. C'est un honneur de travailler avec une dame ailée.

Je m'inclinais brièvement, uniquement avec le torse, les bras le long du corps, avec respect, avant de me redresser et de faire avancer les deux demoiselles qui m'accompagnaient à ce moment là. Tinuviel semblait effrayée par la chippie, ce que je trouvais étrange.

- Je vous laisses vous présenter, Büru, Tinuviel.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
" Kahoko Ko-Isumi "
Kahoko Ko-Isumi
Messages : 24
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 27
Immortel
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptySam 4 Mai - 20:45

Une âme à sauver...


Kahoko & Kenno


J’écoutais ce qu’il se passait tranquillement. J’étais calme, bien que curieuse de tous. J’observais tous ce qu’il se passait autours de mois, j’écoutais les conversations d’une oreille distraite, je redécouvrais de nouvelles odeurs. Comme celle de la bière, des parfums féminin ou masculins d’odeur du bois aussi. Peu après, j’humais les odeurs des deux femmes qui ne m’étaient guère familière.

L’ange sentait une bonne odeur, une odeur qui me donne envie de voyager. Cela me fait penser à l’odeur du sable rouge qui est cramé par le soleil chaud de cette partie du monde. Je sens aussi l’odeur du genévrier de L’Utah. C’était une odeur agréable. Ça me faisait voyager et certain souvenir me revenais. J’étais déjà allé dans un lieu dans le désert. Un lieu où il y avait des habitations troglodyte. Mais ou-était-ce… ? Je ne sais pas.

Je regarde alors la très belle… vampire je crois aux cheveux vert d’eau. Elle a une odeur des plus sensuelles. C’est subtil. Il y avait… hm… une odeur de fleur d’été, mais aussi un mélange entre de l’ambre et du musc blanc. C’était tous autant agréables.

J’étais de nouveau dans mon monde quand l’ange me fixait. Je ne l’avais pas vue.

Je revenais à la conversation quand j’entendais mon nom. Je regardais alors mon maître puis Tinuviel, puis la vampire du nom d’Aela et enfin l’ange, Annyah.

- Je m’appelle Büru, ou Lhûn. Je suis la servante de Mon…

Je ne m’étais pas rendue compte que je n’avais pas terminé ma phrase parce qu’une odeur m’avais déconcentré, mes lèvres s’ouvrir alors que mon regards jusqu’à lors tranquille s’écarquilla, troublée. Je tournais ma tête, serrant mes mains sur mon pantalon trop large pour moi. Cette femme enceinte portait l’odeur corporelle d’Aleksei. Je la regardais passer alors que je me rapprochais de Namida, c’était impossible…. Comment pouvait-elle… Chaque personne à sa propre odeur. C’était tout bonnement impossible. Je regardais alors la porte d’où elles étaient sorties.

- Maitre… Il y a quelque chose en dessous… ça sent… la drogue… et aussi une odeur trop familière… La même que celle de la femme. Elle venait la montrer du doigt assez discrètement. Mais ce… ce n’est pas tous… il n’y a pas que des humains…

Sans vraiment s’en rendre compte elle avait usé de sa propre magie pour savoir tous cela, c’était revenu tous seul. Elle semblait différente sur cet instant, moins perdue, plus sur d’elle.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
" Tinùviel "
Tinùviel
Messages : 25
Date d'inscription : 06/09/2018
Localisation : Par-ci par-là
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 9 Juin - 19:39
Alors que Lhûn se présentait, offrant à l’elfe aux oreilles arrondies un peu de temps pour le faire, la présence de deux demoiselles se fit entendre. En même temps, vu les gloussements, c’était assez compliqué de ne pas entendre au moins l’une d’elles. C’était vraiment très étrange, d’autant que l’odeur qui en émanait était légèrement familière. Cette odeur rappelait à Tinùviel l’Ange qu’elle cherchait mais en même temps, il y avait cette forte odeur qui dominait qui lui rappelait l’odeur de la chambre après que Justyna et Kenno aient passé la nuit ensemble. Hmmm… Sa petite tête fit une légère moue mais heureusement, elle était toujours cachée par le Japonais. Il semblerait qu’elle n’aimait pas vraiment cette senteur.

La petite tête brune se tournait brusquement en direction de Lhûn. Zut ! Si la bleutée continuait à servir de détecteur, elle allait finir par trouver ce poison avant la brunette et se prendre la récompense ! Et ça, pour l’elfe, il en était absolument hors de question. Mais le rire de la Vampirette fit revenir à un état plus “naturel” la demoiselle aux tâches de rousseur. Qu’est-ce qui la faisait rire celle-la ? Ses yeux verts se portèrent sur la porte du bar. Si seulement elle pouvait réussir à trouver ce “Sacré Cœur” avant eux et enfin retrouver sa soeur. Elle pourrait regoûter à la tranquillité de sa forêt, loin de l’agitation de la ville et de tous ces humains bien trop souvent grossiers. Alors sans plus d’hésitations ni de réflexions, ses petits pieds partirent en direction de la porte et sa main l’ouvrit, lui permettant de rentrer à l’intérieur.


Dans quoi s’était-elle encore aventurée ?


Beaucoup d’hommes étaient présents, mais ils étaient bien plus occupés à se parler et à boire qu’à réellement porter bien plus d’attention à la demoiselle qui venait de rentrer. Une demoiselle toute intimidée de se retrouver ici. Alors qu’elle allait finalement vers le comptoir, un groupe d’hommes au fond commença à beugler une chanson, tous ivres, dont les paroles firent monter le rouge aux joues de la brunette. Pourquoi agissait-elle ainsi sans réfléchir ? Elle se le demandait elle-même et regrettait un peu beaucoup son action. Mais il était trop tard pour reculer. Elle s’installa sur l’un des tabourets du comptoir et se débarrassa de sa veste, attendant de pouvoir parler au barman.
Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 23
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyMar 18 Juin - 11:01




Sacré Coeur

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Mission - Event
Aela - Kahoko - Tinùviel - Kenno - (/Annyah)





« Annyah. »

Tous, sans un mot ou bien en se perdant dans leur phrase ont porté un regard vers le couple lesbien, pour l'Ange de la Mort, il lui était plutôt aisé de n'y pas prêter attention, et c'est tout bonnement de l'ordre biologique. Une senteur personnalisée bien trop dangereuse, cela lui rappelait la Liqueur d'Ange. L'Ange de la Mort plisse légèrement les yeux en voyant le comportement étrange de cette fille aux cheveux océaniques, dont les perles n'étaient que brisées par les aléas de la vie. Très vite, son intuition lui fait porter ses propres prunelles sur Kenno et l'elfe par la suite. Seule Aela semble se détacher du lot de par sa réaction envers l'elfe. En voilà une troupe peu commune, un soldat accompagnée de deux geignardes avec une vampire déterminée. Elle soupire faiblement, remettant correctement le collier de cette Kahoko disparue en dehors de ses vêtements.

«Je vais être honnête, je ne garantie pas de votre survie.»

Au moins c'était dit.

 
 


L'alto d'Annyah est remplie de lassitude, non pas à leur encontre, mais disons que l'ange avait bien mieux à faire. Ex-femme de ce démon vampire, la mère ne désire qu'une chose, remplir sa mission et retourner dans les Cieux là où est sa place. Ces temps-ci, l'air se remplie d'une odeur métallique rouillée et de souffre, c'était très subtil. Mais en tant qu'ange de la Mort, l'ailée avait certaines prédispositions à certains événements. Et ça va chauffé un de ces quatre.
L'elfe est la première à pénétrer l'intérieur, descendant les étroits escaliers pour parvenir au bar situé dans un complexe souterrain aux style moderne technologique. L'on reconnaît aisément les voûte de la vielle Lutèce dominant cette vaste place de beuverie aux décadences non feintes. Annyah les laissa tous entrer, n'y pénétrant que la dernière, les mains dans les poches, faisant face au dos de cette petite troupe d'énergumènes. Un léger étirement à ses lèvres se fait sardonique, l’égyptienne se met à penser à certains souvenirs, notamment de la bande de loubard qu'elle formait avec Daniel et la mère de Taïga. Un trio des enfers qui aimaient foutre le bordel. Mais c'est un lointain passé de bien avant la guerre. La mère de Daniel fiancée sauvagement assassiné devant lui avec Gabriel leur enfant sans que les oreilles innocentes de Taïga ne le sache ... et elle ne l'a jamais su. Annyah avait brièvement été là. DE toute manière, elle avait déjà été présumée morte depuis longtemps par ce maudit Faust. au mauvais endroit, au mauvais moment. Mais le travail l'avait rappelé temporairement à la vie.

Toujours cet odeur d'alcool aux multiples liqueurs, embaumant les douces narines exotiques d'Annyah. Mais cette senteur est bafouée par une fragrance de vanille, le Sacré Coeur ... c'était très subtil, mais c'était bien là. Laissant chacun aller à leur occupation, l'ange s'évanouit du regard de la petite troupe, qui sait où elle va ? En tant qu'Ange de la Mort, elle avait cette capacité à se fondre dans la foule, effaçant complètement sa signature angélique.
Il y avait des femmes et des hommes hétéroclites de tout âge, genre, orientation politique et à l'alignement différent. Un beau mélange pour l'élégante et impétueuse Séraphine. Un body noir en guise de vêtement avec par-dessus une robe d'un rouge sang à la dentelle dorée, soulignant ses délicieuses courbes à l'inspiration asiatique, deux boucles d'oreilles noires et les bras gantés d'un envoûtant tissu de satin d'onyx. La mèche poivre sel droite de l'ange sans ailes recouvre son cache-oeil. Ses marques de brûlures sont apparents. Oh, et bien sûr deux chaînettes en or massif pendent de chaque côté en guise d'épaulette. La désailée était en train d'observer la petite troupe, assise dans un coin de la salle, n'étant pas remarquable à cause de la foule et de sa discrétion. Son sourire était apaisant, jouant avec une petite fiole dont le liquide était d'un or épais et pailleté tel le poussière de cristal. Et l'ouvris un instant, jouant avec, puis le versant dans son coktail de fruits rouges, l'odeur du Sacré Coeur se fit bien plus intense avant de se mélanger à la liqueur fruité. Des têtes se relèvent, cherchant l'origine de l'odeur si alléchante du poison. Puis elle le porte à ses lèvres couleurs cerise, le buvant comme si c'était un vin rouge de premier choix. Et plus rien, n'y restant qu'une fiole vide, n'y restant plus que l'équivalent d'un goutte de l'objet tant convoité ... Elle finit par se redresser, attrapant la fiole pour s'enfoncer dans un renfoncement, donnant sur un long corridor, démontrant l'avancée technologique de la Métropole de la guère typé luxe. Cette fois, l'ambiance était ... mystérieuse, érotique, étouffante, avec une odeur de sang. Les pans de la robe de Seraphine ondulant telle une provocation indécente à prendre son fessier en main, roulant des hanches, faisant tonner ses escarpins sombres sur le sol de pierre lissé aux reflet d'obsidienne. Des bruits étranges, gémissements et souffle ne font entendre alors que la silhouette de Seraphine y disparaît, plongeant dans une obscurité dangereuse.



© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Aela O'Donnell "
Aela O'Donnell
Messages : 84
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyVen 12 Juil - 23:57

Que la mal fagottée de Kenno s'amuse à être un chien renifleur est une chose, mais que cette sale petite elfe prenne ainsi les devants en était une autre. Les autres la suivirent et tu en fis de même, laissant l'ancienne épouse de Daniel fermait la marche. Quelle empotée cette gamine ! Elle n'osait même pas de présenter à vous, qu'est-ce qu'elle pensait pouvoir faire dans un bar rempli d'inconnus ? Tu soupirais, agacée, visiblement irritée. La voir grimper sur ce tabouret de comptoir était d'un ridicule, tout comme sa manière d'attendre et de se tenir, trop droite et trop rigide. Tu partis la rejoindre pour la couvrir un peu, sinon, elle n'allait faire qu'attirer les suspicions. Tu regardais un peu ce qu'il se passait, rien de particulier sauf qu'Annyah n'était plus là. Bordel… Tu regardais Kenno et son toutou bleu un instant avec une pointe d'amusement. Ces deux glaçons s'étaient bien trouvés. Ils étaient également à fond dans leur mission autant l'un que l'autre, ce qui te fit te demander comment cela se passait pendant leur temps libre. Un sourire amusé étirait tes lèvres tandis que tu décidas de t'amuser avec la stupide créature de Dame Nature.
Tes talons claquaient sur le sol, elle pouvait les entendre se rapprocher d'elle. Tu avais déjà envie de rire et pourtant, tu ne devais pas oublier pourquoi tu étais ici. Oh ça non, tu ne l'oubliais pas, mais l'un n'empêchait pas l'autre. Tu posais tes mains autour de la taille de l'elfe et lui demandas si elle t'avait attendu longtemps. Bien évidemment, tu n'attendais aucune réponse de sa part mais elle balbutia un "Non" qui te remplissait de satisfaction. 


La vampire avait été très étrange depuis le début. Déjà, quand elles étaient dehors avec le reste du groupe, elle observait la petite brunette comme s'il s'agissait d'un petit bonbon et maintenant, elle lui parlait comme si elle se connaissait ? La petite elfe en chaussons de sport ne savait pas trop comment réagir ni quoi répondre à la conversation que menait la vampire ; alors quand cette dernière posa sa main sur sa cuisse, ses yeux verts cherchèrent à voir si Kenno et Lhûn n'étaient pas trop loin et si quelqu'un les regardait. 


2 verres et une douce senteur.


Et la main sur sa cuisse remonta. Mais qu'est-ce qu'elle faisait ?! Le visage de la brunette devint rouge tandis que la responsable la regardait d'une manière très étrange tout en lui demandant ce qu'elle souhaitait tellement avoir. Terriblement gênée, la petite elfe aux oreilles arrondies répondit qu'elle voulait retrouver sa sœur. En essayant de trouver une échappatoire, la petite demoiselle remarqua qu'une bien étrange inconnue semblait partir, mais pas par la sortie. Était-ce les toilettes ? Ou autre chose ? Et puis, elle dégageait cette odeur… Il fallait qu'elle la suive, et vite !, cependant elle oubliait un léger détail : Aela ne semblait pas vouloir la lâcher, tandis que les deux autres… Où étaient-ils ? Où était Monsieur Namida ?! Mince…. Elle prit le verre qu'avait payé Aela pour en boire un peu et décida de se dérober en prétextant aller aux toilettes. Comme si celle suffirait pour qu'Aela abandonne, pauvre petite elfe. À la place, la vampire la regardait doucement s'éloigner avant de déclarer avec un sourire narquois qu'elle ferait d'aller elle aussi "aux toilettes".
Suivant l'elfe le long du corridor, tu finis par la plaquer contre le mur. Tu avais bien envie de lui faire passer l'envie de te piquer ta précieuse récompense. Ce n'était qu'une simple elfe, une idiote qui aurait mieux fait de rester dans sa forêt.


« Bah alors petite elfe, tu as déjà peur alors que je ne t'ai encore rien fait ?, tu caressais son ventre du bout des doigts, appréciant son visage apeuré pour un rien, Ma pauvre, tu aurais peut-être dû rester auprès des tiens, ta main sur son ventre se fraya un chemin vers son intimité tandis que celle qui était libre venait lui aggriper le cou, Alors tu oublies de suite le Sacré Cœur, tes petits rêves de verdure et retrouver ta sœur. Elle s'est barrée d'elle-même non ? Alors pourquoi tu t'acharnes à vouloir la retrouver si elle ne veut plus de toi ? Oublie ça, ça vaut mieux pour toi ~», finis-tu en lui volant son premier baiser.


Tu retiras ta main de sa culotte et la laissas là, seule, complètement perdue et en proie aux doutes. Tu le faisais pour son bien, il valait mieux pour cette empotée qu'elle retourne dans son village, à sa petite ville tranquille loin d'ici. Petite sotte qu'elle était. Tu suivais l'odeur du Sacré Cœur à la trace, léchant tes doigts pour les débarrasser du liquide de l'elfe.
Cette dernière était complètement effondrée au sol. Rentrer chez elle, sans sa sœur ? Ce serait le pire des échecs et pourtant… Il était vrai que jusqu'à présent, la seule chose qu'elle avait réussi à trouver et à attirer, c'était des ennuis. Non, elle ne pouvait pas baisser les bras, pas maintenant, pas après tout ça. Essuyant grossièrement ses joues alors que les larmes continuaient de couler, elle partit essayer de retrouver Lhûn et M. Namida. Ce serait un vrai labyrinthe de portes qui vous attendait, mais avec un peu de chance, la bleutée pourrait probablement retrouver l'odeur. 
Revenir en haut Aller en bas
" Kenno Namida "
Kenno Namida
Messages : 59
Date d'inscription : 04/06/2017
Jurisprudence
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyLun 12 Aoû - 21:12
La loi, c'est moi

A peine étions nous tous dans le bar que c'était la débandade... L'elfe était partie au bar, suivie par Aela qui semblait presque... Attirée par elle, comme un moustique vers sa victime de la soirée, ouai... Les vampires n'était rien de plus que des moustiques à taille humaine, l'ange était elle aussi partie, bah voyons... Il ne restait plus que moi et Kahoko, la barbe.

Pas une seule seconde ils n'avaient su rester grouper, chacun n'en faisant qu'à sa tête... Si j'avais su, je n'aurais emmené aucune des deux, mais franchement, l'ange brisée qui m'accompagne avait au moins le mérite de me suivre et de m'écouter...

Je fit rapidement le tour de la clientèle de mon regard, analysant chacun d'entre eux avec intérêt.. La plupart semblaient vouloir suivre ceux qui avaient cette étrange odeur, mon objectif était de les "remonter", non pas aller ou ils vont, mais plutôt d'ou ils viennent. Il me fallu cependant attendre le retour de Tinùviel avant tout, qui semblait sortir des toilettes... Bouleversée. Allons bon.. Qu'avait encore fait la Krea'thur de ce bon à rien de détective privé à la mord moi le noeuds.

Je me dirigeais vers l'elfe, l'observant de cet air froid, tranchant comme l'acier, si j'avais fait l'effort de modifier mon apparence pour ne pas être reconnu, mon comportement était toujours le même lui, il faut dire qu'on ne peut pas chasser les habitudes aussi facilement. Cependant, il me fallait bien, de temps en temps, me montrer... Emphatique, c'était quelque choses que j'avais appris aux côtés de Justyna... De temps en temps, il faut savoir montrer autre chose que la pure neutralité.

Alors je posais ma main sur la tête de Tinù', lui caressant les cheveux pendant quelques secondes, avant de lui adresser la parole.

- Si la vampire t'embête, ignore la et préviens moi, d'accord ? Je m'en occuperais. Maintenant, concentrons nous sur la recherche de ce pourquoi nous sommes ici, après tout, ne t'ai-je pas promis de t'aider ?

Je ne souriais pas, il ne valait mieux pas... D'après la Jaguar qui me sert de krea'thur, j'ai un sourire à en effrayer les morts. Mais ... L'idée était transmise, c'était le plus important, je redressais ensuite la tête et observait un couloir qui s'enfonçait dans l'arrière du bar... Ayant crû y voir une silhouette connue... Mais non, cela devait être mon imagination.

Je réfléchissais à un moyen d'atteindre un des potentiels dealer de cette nouvelle drogue dont nous étions à la recherche, puis observait alors Tinouille et Büru... Oui... J'avais là deux jeunes femmes magnifiques et je savais quoi faire de ces deux là !

- Bien, suivez moi toute les deux et ... Agissez comme si vous étiez mes esclaves, d'accord ? Ayez confiance en moi.

Alors j'observais le bar, puis jetais mon dévolu sur le barman qui se trouvait comme par hasard proche du couloir dérobé ou j'avais crû voir la gérante du Âme & Plume, j'emmenais l'ange brisée et l'elfe naïve vers cette partie du bar et me frayait une place, avant de me poser face à cet homme.

- J'vous sers quoi ? Il avait la voix nasillarde, un peu éraillée.

- J'ai cru comprendre que vous aviez une... Spécialité qui me permettrait de ... M'occuper de ces deux demoiselles. Disais-je en désignant Kahoko et Tinùviel, puis j'ouvrais mon manteau et en sortait une petite liasse de billets que je glissais vers lui, laissant voir que j'avais encore de l'argent. - Si vous pouviez m'indiquer ou me procurer ce... "Cocktail", cela serait très apprécié.

Je jouais sur mon côté dominateur séduisant pour donner ce côté "pervers kidnappeur" à mon histoire et forcer un peu la confiance de cet individu. Ce dernier pris l'argent et le rangea dans sa poche, puis désigna le couloir près de lui.

- Porte rouge au milieu du couloir, y'a pas plus voyant.

J'hochais la tête et lui lâchait un petit billet supplémentaire pour accompagner mon histoire, j'avais bien fait de prévoir des fonds, que j'allais évidemment faire passer dans les notes de frais en tant que "frais d'enquête divers", histoire de me faire rembourser ces dépenses. Y'a pas de raisons après tout...

Je faisais signe aux deux femmes de me suivre d'un air sévère et froid... Bon, difficile de jouer la comédie avec ça vu que c'est la tête que je tire tout les jours, donc... Une tête normale en somme, puis avançait avec elles à travers ce corridor, jusqu'à ce que nous nous retrouvions entourés par deux hommes imposants, musclés et typiquement avec "grand méchant" marqué sur la face... Peut être n'étais-ce pas une si bonne idée après tout ?
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
" Kahoko Ko-Isumi "
Kahoko Ko-Isumi
Messages : 24
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 27
Immortel
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyMar 13 Aoû - 23:57


Tous commence


Kenno, Aela, Tinuviel, Intrigue




Reste calme. Ne dis rien. Je n’ai pas le droit de parler tant qu’on ne me le demande pas… Je… qu’est-ce que c’est ?

Tu le sais très bien. Tu n’as pas le droit de penser ainsi. Tu es bien trop inutile. Bien trop faible. Bien trop soumise. Tu devrais te concentrer sur ce qu’il se passe. On dirait que les choses deviennent intéressantes. Si tu ne te dépêche pas, tu vas être toute seule, pauvre petite chose.


Relevant le regard je remarquais que tout le monde avait bougé. Prise d’un court moment de panique  je me crispais et attrapais le haut de maître Kenno. J’avais certainement l’air d’un petit chien perdue et égarer. Je me calmais à ce contact et lâchais le haut de cet homme, me remettant à marcher plus calmement.


Rassembler les premières pièces du puzzle. Premièrement, tu devrais te méfier de cet ange émissaire. Elle ne présage rien de bon. Tu devrais faire attention. Elle te veut du mal.

Je… Elle ne ressemble pas vraiment à l’image que j’ai d’un ange…. Mais tu as vu… son collier et beau.

Il n’a rien de particulier. Tu ne dois pas désirer ce que les autres désirs. Tu n’es rien. Ne l’oublie pas.

Je ne le désire pas. Je le trouve juste… Attirant… Il fait comme écho à moi.

Attirant et désirer c’est presque la même chose. N’y pense plus. Tu dois suivre les autres.


C’est ce que tu fis, tu les suivais jusqu’à l’intérieur de ce lieu remplit de vices et de luxures et de beaucoup d’autres choses. Tu restais toujours proche de ton nouveau maître. Cet usurpateur. Ne l’oublie jamais ton seul vrai maitre c’est la rose noir.  Alors continue à jouer ainsi. Tu es une bonne menteuse. Tu vis alors mademoiselle Tinuviel et la vampire disparaitre au loin. Tu te demandais surement ce qu’elles étaient allées faire. Mais en les voyants revenir ça te semblait clair, la vampire avait essayer de dissuader mademoiselle Tinuviel de continuer.
De nouveau tu le regardais, comme on regarde une personne qu’on aime, mais tu le savais, il ne t’aime pas, il te déteste surement, tu lui reviens cher, tu n’es que son objet, tu n’es avec lui que parce que tu es capable de le voir. Tu n’es là que parce qu’il veut que tu gardes son secret.

C’est faux. Je ne veux pas te croire.

Tu le devrais. Ou peut-être pas. En un sens, quand il te jettera tu seras d’avantage à moi.  Gardes espoir, va y, la chute n’en sera que d’avantage brutale.

Je ne te crois pas… Il n’est pas comme ça. Regarde. Il héberge aussi mademoiselle Tinuviel.

Mais tu sais, elle n’est pas un objet. Et en plus, elle est jolie. Tout le contraire de toi. Tu n’es ni jolie, ni libre.
Je le sais….


Je serais mes poings ayant les yeux légèrement larmoyant pendant quelques instants. J’étais tellement perdue dans mes pensées que je ne m’étais pas rendue compte que le liquides des boissons commençais à s’agiter dans tous le bar. Mais tous se calma quand maître Kenno nous demander de jouer un rôle. Bien que dans mon cas ce n’était pas un rôle mais la réalité.
Je suivais alors mon maître, le regard bas, ne regardant jamais l’interlocuteur de mon maitre dans les yeux. Une fois passé, nous nous retrouvions dans un grand corridor. C’était moins accueillant que l’autre sale. C’était froid et sans âme.


Tu marchais derrière ton maître, mais il était évident que tu avais vue ces deux armoires à glaces. Par habitude tu sentais doucement leurs odeurs, rien de très agréable. Tu prenais garde à t’arrêter derrière ton maitre.

Ces deux gorilles nous guidaient vers une pièce tous au fond d’un long couloir qui sentait la luxure et le vice.
Tu marchais maintenant un peu devant ton maître, vilaine chose. Quand tu t’en rendais compte tu reculais marchant juste derrière lui, et tu rentrais dans cette pièce après la belle elfe et ton maitre.

Je vis alors une femme assez grande et vêtus d’une robe asiatique. Elle avait des marques étranges sur ces bras, je la regardais alors que je restais un peu en rentrais. Après tous je n’étais qu’une esclave. Je m’inclinais simplement à sa vue, a plus de 90° par habitude pour la saluer. Son regard était étrange et assez insistant.

Tu devais avoir envie de lui poser de nombreuses questions, mais vu ta place tu n’en avais pas le droit. Quel dommage, et dire que je pourrais te répondre si tu le savais. Mais tu ne sais pas. Tu es la marionnette de cette histoire. Alors reste la sage petit chose que tu. Bien à ta place…






codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 23
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyMer 14 Aoû - 23:39




Sacré Coeur

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Mission - Event
Aela - Kahoko - Tinùviel - Kenno - (/Annyah/Seraphine)





« Seraphine. »

La salle derrière la porte rouge est vaste, entièrement vide, seulement illuminée à la lumière noire. Mur, sol et plafond en marbre noir massif avec pour seuls mobiliers un bureau en onyx et un fauteuil noire luxueux. En son sein, Seraphine, confortablement installée et tout à fait à son aise. Non pas sur la chaise, mais sur le bord du bureau. Telle une chanteuse de jazz assise sensuellement sur un piano à queue. La dame avait croisé un genoux sur l'autre, dévoilant outrageusement ses jambes galbées chaussées par de très hauts escarpins en daims. Un bijoux de cheville, une chaîne en or parsemé de pierre d'améthyste. La main droite posée à plat sur le bureau froid, l'autre gantée, un bras marqué par le Néant jouant avec une seringue de sacré coeur. La jeune ange sans aile les attendait patiemment. Jusqu'à enfin voir l'arrivée de la Mascotte et ses accompagnatrices.

«...»

L'air était très léger ici, un silence presque mortel. Et pourtant, une ambiance très lourde, chargée de luxure présente dans l'air ambiant.

 
 


L'oeil encore valide d'or terne quitte enfin la vue de la seringue pour se poser sur les invités. Elle cesse de jouer avec son objet, l'enroulant d'un geste lent et mesuré ce dernier dans le creux de sa main ganté de satin noir. Penchant légèrement la tête sur le côté, un sourire en soin tout en les toisant du regard.  Les deux gorilles quittent alors la salle. Au même moment, la vampire finit par arrivée. Les lèvres maquillées d'un rouge sang de Seraphine s'étirent en un long sourire sardonique. Une promesse implicite de plaisir à vous en faire hurler. Doux clignement de paupière, puis son corps outrageux aux marques de brûlures se redresse délicatement. Caressant du bout des doigts de sa main gauche, le bord du bureau. L'Ange d'Eden née sans ailes avance de quelques pas, faisant rouler ses hanches, ses talons claquant sur le marbre avec lenteur calculé. Contre toute attente, Seraphine insiste son regard sur Kahoko. Très lentement, elle abaisse son buste, s'inclinant à son tour en réponse au geste de l'esclave. Quoi ? Dame Séraphine, la prestigieuse et envoûtante patronne du Âme'n'Plume se rabaisser à un être comme cette jungle d'azur ? Ah, si Jordan était là pour voir ça, mais il ne la connaissait pas encore en cet instant. De par sa prestance, elle intimait le respect. Une être vide de l'intérieur comme la patronne, peut être très imprévisible. D'où ce geste. Se redressant, elle se déclare enfin.

«Bonsoir, je suis Séraphine, dirigeante de l'établissement Âme'n'Plume. J'ai crû comprendre que vous souhaitiez bénéficier des services de mon associé ? Ca tombe bien, il va arriver... si vous voulez bien me suivre.. »

Seraphine a une voix douce, claire et délicieusement envoûtante. Comme un murmure, se dégageant d'elle un subtil parfum de lotus du Nil. Sans attendre leur réponse, elle se retourne, faisant virevolter les pans de sa robe. Et les intime de la suivre, d'un geste gracieux de la main. S'enfonçant dans la salle, derrière le bureau. Se trouve un marquage d'un vert pâle en cercle. Un téléporteur portant un logo en particule digital, un M . Sur ce, la porte rouge se verrouille immédiatement, aucune chance de sortie. Et Seraphine pose à peine un pied sur le marquage qu'elle se dématérialise. Du moins, au même moment un homme est plus rapide que l'ange, faisant irruption de part le marquage. Du sang partout sur lui, en costard, ses long cheveux châtains, son visage déformé par une colère certaine. Il attrape Seraphine par la gorge, la fusillant du regard, il la plaque vivement contre le mur. Ses pupilles la perçant avec furie, l’étranglant sans retenue lui assénant un coup de poing sur le ventre. Cette dernière suffoque, se débattant avec peine. Pourtant son regard était toujours aussi éteint.

«Je t'avais dit que je ne voulais pas être dérangé, Sera' ! Tu Ce n'est pas comme ça que l'on accueille nos invités ! »

Alors il la relâche, un vampire, la "pauvre" femme glisse le long du mur. Presque inerte et sonné, mais aucun son de douleur ne s'échappe d'elle. D'ailleurs l'on peu voir qu'elle porte plusieurs marques de coups et blessures plus ou moins récents. La tête baissée, elle ne dit plus rien. L'homme gronde, tout crocs de sorti, puis finit par se retourner. au même moment le fond de la salle se désagrège en particule digitale, révélant un tout autre décor. L'homme se fait neutre, les toisant chacun à leur tour en se présentant comme étant Alan Mautbreuil, et qui serait leur homme d'affaire pour la vente. Le fond de la salle révèle alors un grand lit de velours, puis des chaînes sur les murs en cuir blanc et or massif. Sur le reste du fond, des vitrines, où sont disposés pleins de fioles de sacré coeur par rangé et proprement présentées. Le dernier détail, et sans nulle doute le plus frappant. Et très certainement cette soudaine... puissante effluve de cette drogue, très puissante.. enivrante, un amer poison luxurieux. Comme si vous pouviez le goûté sur la langue, mais à contrario d'être habituel, elle avait une touche démoniaque. Émanant des quatre coins de la salle par des bouches d'aération. Cette signature démoniaque était celle d'un incube, se mélangeant presque parfaitement à l'effet odorant que provoque la drogue angélique. En plus de l'odeur personnifié, les victimes, donc les femmes, auront une irrévocable envie de toucher, goûter la peau ou se rapprocher plus intimement du mâle le plus proche. Sans pour autant vous inciter à vous déshabiller ou coucher, mais cela travaillait votre ventre. Pour Seraphine, il n'en est rien, elle était inerte, allongée au sol. Alan ne bouge pas. Puis finis par se retourner, l'on entends alors un bruit sourd, puis un cri faible de douleur, des ricanements vampiriques prononcé le nom d"Hélina Rosaelle", c'est étrangement tout proche, puis l'odeur du sang humain, une femme qu'on bat et qu'on semble caresser. Comme des êtres invisibles, et cette même voix se faisant suppliante de les arrêter. Alan s'arrête, puis fait de nouveau face aux invités.

« Il s'agit de vos deux esclaves, mon employé me l'a dit, que souhaitez-vous exactement ...? Et vous, demoiselle vampirique, que souhaitez-vous des vertus du sacré coeur ?.. »

Quelque chose cloche, n'est-ce pas, chers joueurs ?

© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Aela O'Donnell "
Aela O'Donnell
Messages : 84
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyMar 3 Sep - 16:10


Rassurée par Kenno et sa caresse dans ses cheveux, Tinùviel hocha de sa petite pour le suivre en compagnie de Lhûn. Faire semblant d'être son esclave, est-ce que ça signifiait devoir se comporter comme la bleutée désailée ? La petite brune se dit qu'elle n'aurait qu'à se contenter de l'écouter. Elle ne comprenait pas forcément ce que l'humain déguisé racontait au barman, elle se disait que s'il voulait s'occuper d'elles, il pouvait aussi le faire chez lui, ça ne changeait pas de d'habitude mais soit, elle n'oubliant pas qu'elle devait jouer un rôle et se contenta de ne rien dire, de ne rien laisser paraître et continua de le suivre, retournant dans cet étrange couloir. Lhûn n'avait pas l'air dans son assiette depuis que vous étiez rentrés dans cet endroit bizarre. Il faudrait lui demander ce qui la met dans un tel état plus tard, quand il n'y aura pas tous ces inconnus devant lesquels vous deviez jouer un rôle. Sauf qu'en arrivant devant la fameuse porte rouge, vous étiez confrontés à deux gardes qui ne semblaient pas très enclins à vous laisser passer et en plus, la vampire était en train d'arriver. Mince… Elle allait forcément être en pétard de ne pas être arrivée la première. Ses petits doigts s'agrippèrent au manteau du Japonais, le suivant de cette manière tout en sentant une grande et fine main se posait sur sa taille. Mais elle ne disait mot.



Tu venais d'arriver après Kenno et ses soumises. Pas très ravie par ta position de dernière, tu le cachais derrière un petit sourire en coin alors que tu posais ta main gauche sur la taille de cette froussarde d'elfe. Les armoires à glace vous laissaient enfin rentrer et là, tu y découvris une sorte de femme assise sur un grand bureau. La pièce était immense aussi. Elle vous attendait ? Petite chipie ~
Elle se présentait et tu ne retenais que son prénom, trop occupée à observer les traces sur son corps mutilé. Qu'est-ce qui était arrivé à cette Ange ? Très vite, tu en eus la probable réponse, sous le regard effrayé de Tinùviel. Ta main relâcha sa taille pour lui cacher les yeux alors que les tiens ne quittaient pas la scène des yeux. Elle se laissait faire comme ça ? Mais qu'est-ce que… Tu étais probablement beaucoup trop surprise pour bouger ou même parler. Quand il eut fini de la “corriger”, il daigna enfin vous apporter son attention et puis une odeur. Ça sentait… ça sentait quoi ? Tu avais déjà senti ce parfum, mais où ? Chez Taïga, mais ce n'était pas ça… Chez Damon aussi… et quand vous aviez traversé le Monde Inférieure. C'était vraiment agréable, ça te rappellait… ça te rappellait d'agréables souvenirs d'une délicieuse nuit en compagnie de Damon.


Quand le parfum commença à se répandre dans la pièce, Tinùviel se sentit étrangement écœurée. En plus de ça, elle qui devait déjà faire avec une vampire se retrouvait à devoir faire attention à un supplémentaire. L'une de ses mains se plaqua contre son visage pour cacher son nez et sa bouche tandis qu'elle se collait de plus en plus contre le dos du Japonais. Elle avait l'impression que quelque chose clochait avec ce nouvel air en plus de lui retourner le cœur. Elle avait à présent peur. Peur pour la suite alors qu'ils entendaient sans la moindre difficulté qu'une personne était en train de souffrir tout près d'eux. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait avec le bas de son corps ni pourquoi elle se sentait autant soudainement attirée par Kenno. L'elfe aux oreilles arrondies pensait que c'était probablement parce qu'elle n'était pas en confiance et qu'elle avait peur.


Tu avais l'air ailleurs, presque prise dans un état de trans, les yeux mis clos alors que tu sentais une nouvelle et délicieuse odeur se rajouter : du sang. Du sang bien chaud. Sans t'en apercevoir, tu étais en train de balader tes mains sur le petit corps de l'elfe. Elles passaient lascivement sur son cou et ses épaules, ses hanches et son ventre. Rien de bien folichon pour les zones visitées. Mais tu rouvris lentement tes yeux rouges alors que l'on te posait une question. Ce que tu souhaitais du Sacré Cœur ? Hmm… Un sourire étira tes lèvres alors que ta main gauche peignait la longue chevelure noire à tes côtés.


« Mon fiancé et moi avons simplement besoin de ce… “petit coup d'pouce” pour avoir un enfant ~. Et remonter sa libido. », finissais-tu avec un petit rire.


Tu avais encerclé la petite elfe entre tes bras, elle se laissait faire très docile alors tu en profitais pour la garder contre toi. Elle était à Kenno ? Tu n'en avais pas l'impression quand elle plaçait timidement ses doigts sur tes bras. Quelle inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
" Kenno Namida "
Kenno Namida
Messages : 59
Date d'inscription : 04/06/2017
Jurisprudence
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 6 Oct - 20:55
La loi, c'est moi

La scène à suivre était surréaliste, entre le décors changeant, la dame Séraphine mise KO par ce vampire nouvellement venu, les sons et les odeurs qui se mélangaient dans une cacophonie érotique... J'en avais envie de vomir. Froid et imperturbable, je regardais droit devant moi, mon corps n'était pris d'aucune sensation, les odeurs sucrées et les auras démoniaques qui s'élançaient dans la zone ne me donnaient rien de plus qu'une envie froide de meurtre.

Pourquoi étais-je ainsi si peu affecté alors que la vampire à mes côtés l'étés ? Ou même l'elfe et l'ange brisée ? Tout simplement car la mort m'accompagne, Amidamaru, mon esprit samouraï, commença à disparaître à travers les murs, fouillant les pièces alentours avant de me faire un rapport de ce qu'il voyait.

Je comprenais alors, le vampire face à nous se présentait comme le créateur du Sacré coeur, tandis que les réserves étaient juste en dessous de nous, "gardées" par deux ou trois vampires tandis qu'une ange était captive avec eux. C'est donc d'elle qu'ils tirent leurs fluide angélique ? Bien, avec toute ces informations, les objectifs de la mission étaient remplis. Capturer les vampires ne devrait pas être une tâche trop difficile, ils pourront être interrogés et balancer le reste des opérations.

Alors je réfléchis, ce vampire là est plus fort que les autres présents, mais le temps de l'affronter, les sbires et la Maire auraient tôt fait de disparaître... Il me fallait donc trouver un moyen d'envoyer quelqu'un en dessous.

J'affichais un léger sourire en coin, dominant, avant de répondre après la vampire, tandis que je transmettais quelques instructions à mon esprit.

- Pour ma part, j'aimerais régler un certain problème de stérilité également afin de pouvoir enfanter de magnifiques hybrides.

Disais-je avec tranquillité, sérieux et froid comme la lame d'un sabre. Je pris l'elfe des mains de la vampire et la ramena dans son giron, posant une main sur son épaule pour la garder auprès de lui, c'est qu'elle commençait à devenir emmerdante la dramaqueen, elle allait faire sauter notre couverture à force d'agir comme si nous étions un seul et même groupe.

Pendant que j'occupais la conversation, Amidamaru voletait dans le bar à la recherche de la Mère de Justyna, nous savions tout deux qu'elle l'avait remarqué, sans l'ombre d'un doute, aussi alla t'il la prévenir des avancés et la guider vers les sous sol afin de libérer sa congénère pendant que nous nous occupions du haut.

- J'imagine que le Sacré Coeur est votre création ? Et vous comprendrez j'imagine que je n'achète rien à quelqu'un dont je ne sais rien. Auriez vous l'obligeance de vous présenter ?

Disais-je en laissant voir l'argent que j'avais pris avec moi, laissant supposer que j'en avais encore bien d'avantage.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
" Kahoko Ko-Isumi "
Kahoko Ko-Isumi
Messages : 24
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 27
Immortel
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 6 Oct - 23:15


Tous commence


Kenno, Aela, Tinuviel, Intrigue




Tu avais été surprise par cette très belle femme, d’avantage qu’elle te rendit ton signe bonjour. Mais ne te méprends pas. Elle ne te regarde que parce qu’elle a pitié de toi. Et puis c’est la seule qui c’est intéressée à toi pour le moment. Tu vois tu n’es rien. Personne ne pense à toi. Personne ne t’aime. Tu es détestée. La vilaine fille, qui n’est bonne qu’à baisser et avaler.

Tu restais alors spectatrice de ce qu’il se passait. De toute manière tu n’avais pas à intervenir tant que personne ne t’en donnait l’ordre. Et ton nouveau maître avait choisi la belle elfe aux oreilles rondes. Pas toi, mais ça tu le savais déjà. Tu y étais habitué. Jamais tu ne seras sous les feux des projecteurs. Et si tu l’étais, tu gâcherais tous.

Mais ce n’est pas ce que je veux ! Je ne veux pas être devant….

Chut…. Chut, chut. Ne me mens pas. Je sais tous de toi. Tu rêves d’avoir ton prince charmant. Mais il n’en existe aucun. Surtout pas pour toi.

Tu fus surprise en voyant cette homme faire irruption dans la pièce et violenter cette femme. Tu n’aimais pas voir les autres se faire violentés.

Tu eus un sursaut à cette scène ou la belle femme aux cheveux court perdu conscience. Elle n’avait pourtant pas l’air méchant, mais cet homme. Qui venait d’arrivé. Tu avais secrètement envie qu’il te fasse le même mal. Tu avais envies de souffrir. C’était bien. C’était comme cela que tu avais été conditionnée. Tous ce qu’il se passait autours de toi te donnait envie d’en avoir plus. De te faire toi-même battre et mal traitée. Tu en avais des frissons et de nouveau, tu sentais cette odeur si particulière que tu aimais tant. Tu ne savais pas ce qu’elle représentait, mais cette odeur te plaisais, et te donnait envie de mont et merveilles, elle te clamait et te rassurais.
Mais attends…. Que fais-tu !!??

Tu n’as pas le droit de bouger sans qu’on te le demande. Alors retourne à ta place petite idiote. Mais pourquoi va tu la voir elle.

Tu étais agaçante, et tu te fichais pas mal de ce que je pouvais te dire en cet instant. Tu allais voir la dénommée Séraphine et tu posais doucement ces mains rugueuse et abimer sur son épaule, elle la regardait un temps et sans qu’elle ne sache comment elle faisait, sa magie, plus douce qu’à la coutume venait soignée la belle femme aux formes plantureuses. Un filet d’eau parcourait tous son corps, sans la mouillée. Ça lui donnait simplement une sensation de froid, ces blessures récente et pas trop profonde guérissait au passage de l’eau.

L’eau qui avait emmagasiné ces plaies revenait sur toi et t’infligeais les dégâts que tu avais soignée sur cette femme. Tu aimais cela. Tu sentais la douleur te prendre au trip, apparaitre doucement, tu fermais les yeux, soupirant presque d’aise à cette sensation mordante qui te prenais tous le corps. Tu t’en délectais.

Etrangement la magie du sacrée cœur faisais effet sur toi à ce moment, non pas pour le plaisir que tu ressentais, mais pour la douleur. Bien évidement ce n’était pas seulement pour cela. Tu avais devant toi, une très belle femme, et des hommes tous aussi beau qui pourraient te punir, voilà une idée qui te donnais envie. Etre battue, presque à morts, ressentir la douleur, le sang couler sur ton corps, leur coups de couteau, de reins en toi, ta voix fébrile gémissant de douleur.

Voilà un doux rêve que tu caresses par ma faute. J’aimais te voir ainsi, détruite jusqu’au fond de ton être. Et ce Démon vampire nécromancien m’avait bien aidé à te façonner ainsi.

Quoi qu’il en soit, tu regardais maintenant le vampire, Alan Mautbreuil. Puis ton maitre, qui ne sourcillait pas. De toute manière, il ne t’accordait pas un regard. Mais ce Mautbreuil… tu avais envie d’être son jouet, n’est-ce pas ? Je le savais, je sais tous de toi. Même ce que tu ignores toi-même.~

Tu voyais alors Amidamaru faire des allés retours entre cette pièces et d’autres, par moment tu le suivais du regard. Mais prend garde petite chose. Tu pourrais te faire repérer à regarder ce que les autres ne voit pas.




codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 23
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyLun 14 Oct - 18:02




Sacré Coeur

Paix dans Nos Coeurs et Ordre de l'Esprit.


Mission - Event
Aela - Kahoko - Tinùviel - Kenno - (/Annyah/Seraphine)





« Seraphine. »

Seraphine est ainsi allongée au sol, inerte, mais pas inconsciente. Bien trop curieuse des événements, la véritable créatrice du Sacré Coeur ne s'est pas laissée sombrer par ces quelques coups inoffensifs encaissés par son frêle corps. Non, la chose qui habite son bras est bien plus dangereuse même que la morsure d'un métamorphe démoniaque sous la folie. Cette chose qui menace de la détruire de l'intérieur. Elle garde alors son oeil que très légèrement entrouvert pour observer la scène, le visage n'exprimant que le vide abyssal de ses émotions. Ni de bien, ni de mal, elle était l'antipode des règles instaurées par Dieu et Satan. Une erreur de la part d'un Gardien, une simple erreur biologique qui a tracé la vie de l'ange d'Eden née sans ailes, privées alors de tout les bienfaits qu'est censé apporter le fluide angélique. La considérant comme morte, alors qu'elle était bien vivante. Voilà ce qu'est Seraphine, une morte paisible dans le corps d'une vivante. Et elle vivait très bien cela.Alors quand Kahoko vient s'approcher de Sera' pour la soigner, cette dernière ne réagit pas non plus. Ne lui accordant qu'un regard vide et pourtant existant. Aucune surprise, et ni de compassion à voir cette ange brisée finir par se recroquevillée pour encaisser les anciennes blessures de Sera' comme le baiser même de Dieu.
 
 


Cette fille en transe sous la souffrance, qui ne se sent vivre que sous les coups et le sang. Voilà donc ce qui attise l'intérêt peu commun de la patronne du club libertin. Et Dieu seul sait à quel point beaucoup de personne cherche à s'attirer les bienfaits de Seraphine. Quand une chose intéresse Sera', elle l'obtient toujours.

Mais ce n'est pas ce qui est le plus intéressant, Alan Mautbreuil, le "fameux" créateur de cette drogue assistait à la petite scène de ce groupe pour le moins ... étrange. Le vampire n'était pas une personne très intelligente, après tout, Seraphine l'avait recueilli dans l'un des nombreux squat parisien vampirique fuyant les anges. Un jeune vampire rempli d'idéologie pour la libération des Kreat'hur, un des modèle de Laura d'ailleurs. Il dirigeait un petit groupe de démon qui s'était fait démanteler à cause d'un célèbre traqueur détective appelé Damon. Venu à son secours, Seraphine lui avait promis la tête de ce Roche, et qu'en retour, il avait juste à lui fournir ses services. Méfiant, le vampire avait bien été obligé de réaliser que la patronne avait raison lorsqu'il vit la présence de Damon dans une des nombreuses soirées du club. Une fois l'appât mis en place, il n'en fallait pas plus à la patronne pour amadouer et corrompre le vampire. Faire d'une jeune sangsue remplie d'idéologie de liberté et d'égalité... à le convertir à la soif de pouvoir par une politique extrême et lui donner l'illusion d'un contrôle ... c'était parfait. Un an de travail acharné, et voilà maintenant que ce Alan n'était plus d'aucune utilité pour Sera' qui avait décidé de s'en débarrasser. Le Sacré Coeur faisait parler un peu trop de lui, car le vampire était devenu un trop bon commercial et parlait un peu trop. Maintenant que la drogue était au point, Sera' avait trouvé autre chose pour parfaire le remède à sa malédiction. Et pour s'écarter de tout soupçon, il fallait absolument que ce Alan se fasse tuer ou capturer, et la présence de Kenno était donc parfaite.
Alan penche la tête sur le côté de manière moqueuse, un sourire carnassier sur le visage, croisant les bras, il inspecte ce groupe. Quelque chose cloche, mais d'un autre côté, cet homme asiatique semble en avoir plein la bourse. Les muscles roulant sous son costume d'ivoire. Il ramena ses cheveux de cuivre sur son épaule.

« Je pense mon ami que vous êtes sénile malgré votre jeune âge, je me suis déjà présenté. Alan de Mautbreuil, le créateur du Sacré Coeur, c'est tout ce dont vous avez besoin de savoir. Je veux simplement offrir ce que les anges ne veulent pas nous donner, le pouvoir de donner naissance à de magnifique enfant, partager l'amour au travers le plaisir de la luxure... Cela ne vous suffit-il pas ? »

Alan porte alors son regard sur Aela, plutôt curieux de voir cette elfe étrangement familière avec ces deux personnes. Il plisse légèrement les yeux de suspicion, l'instinct du vampire lui disait que quelque chose n'allait pas, qu'il y avait anguille sou roche. Mais ne parvient pas à mettre la main dessus. Encore ce sourire faussement aimable du vampire à l'encontre de la femelle de sa race à la chevelure étrange, il la regarda de la tête au pied d'ailleurs.

« Hmm ... ma chère consoeur, je vois que vous êtes une Kreat'hur au vue votre tatouage et de vos attributs animalier. Et je plussoi tout à fait votre envie d'enfanter avec votre cher et tendre. J'ai exactement ce qu'il faut pour vous et pour vous aussi monsieur. »

Se redressant, le vampire pivote sur le côté pour sortir d'un incubateurs, une petite fiole de Sacré Coeur. Libérant de la vapeur glacée à l'ouverture de la capote de protection. Faisant de nouveau face au groupe, il sorti une cuillère à soupe argenté de derrière lui. Les regardant en souriant.

« Il vous suffira ma très chère amie à boire quelques gouttes, et vous pourrez alors donner naissance à un magnifique petit vampire. Approchez, et vous aussi mon cher... quelques gouttes suffiront... ou du moins, un peu plus si vous aviez plusieurs hybrides. »

Il ouvrit la fiole, leur annonçant qu'il pourra même leur faire un prix d'ami. Que la sommes s'élève à une centaine d'euros pour trois gouttes, donc pour une fécondation. Et pour plus... fallait mettre un peu plus dans le sac, là dessus, il regardait fixement Kenno. Cependant, il finit par s'arrêter. Une mine un peu chagrinée sur le visage.


« Avant toute chose... j'aimerai savoir pourquoi cette elfe semble si familière avec vous deux ? Tu ne sembles pas une esclave et les elfes ont leurs propres rituels de fertilité, vous n'avez nullement besoin de Sacré Coeur, alors que viens-tu faire ici ? »

Au même moment, Annyah avait largement été prévenue par Amidaru. Elle ne lui avait pas répondu, un simple regard et très faible hochement de tête. La femme était une parfaite soldate, rien ne pouvant griller sa couverture. Terminant son verre au comptoir, l’égyptienne caramel à la chevelure de platine n'a aucun mal à s'infiltrer de la même manière que le groupe. Cependant, comme c'était un ange et grâce aux informations dont elle dispose depuis plusieurs jours et grâce aux anciens groupes décédés, Annyah sait parfaitement où elle va. Comme c'est une ange en parfaite santé et dans la force de l'âge, on l'amène directement dans la gueule du loup. Mais Annyah a plus d'un tour dans son sac. Elle s'occupera de ça avec une parfaite maîtrise. après tout, c'est un officier de la Garde. Et ce groupe semble plutôt réussir là où les autres ont échoué. Alors elle prévient discrètement ses collègues grâce à un dispositif jurisprudentiel novateur et passe partout.
Si Alan semble sur ses gardes, Seraphine finit par se relever silencieusement et lentement pour ne pas attirer le regard sur elle. Remettant correctement son cache-oeil en place, elle n'a pas du tout quitté du regard de Kahoko. Elle s'en approche d'ailleurs, puis s'agenouille à ses côtés, comme pour la prendre dans ses bras afin de la consoler. Mais il n'en était rien, lui caressant les cheveux avec un air froid. Elle finit par se pencher, sa bouche près de son oreille alors que sa main gauche gantée caresse sa joue.

« Je sais ce qui est en toi... »

A ces mots, des griffes noirs comme la nuit percent le gant de Sera' pour écorcher la joue de Kahoko en un geste lent et doux. De fines tentacules vaporeuses, la marque du Néant, apparaissent dans l'unique champ de vision de Kahoko alors qu'Amidaru était encore à ce moment même en compagnie d'Annyah. L'unique oeil de cuivre de la patronne du club brille d'avidité curieuse devant le vairon de Kako. Un sourire charmeur sur les lèvres, une voix douce et envoûtante, presque maternelle. Un parfait rôle interprété par l'ange née sans ailes. Relâchant sa joue, la marque du Néant disparaît alors, attentive à la réaction de Kahoko.

« Et tu veux encore ressentir ça ? Alors tu devras me suivre... Je te donnerai tout ce que tu désires... je suis comme toi... exactement comme toi. »

Uniquement pour l'oreille de Kahoko. Alors elle se redresse, tendant la main à la petite ange brisée, pour l'aider à se relever avant de la ramener vers le groupe si nécessaire. Rien ne trahissant ce qu'il vient de se passer sur le visage de Seraphine qui continua de sourire calmement, venant s'excuser auprès de groupe et s'incliner de nouveau devant Kahoko puis Alan et se redresser pour devenir silencieuse.


© Code de Anéa pour N-U

Revenir en haut Aller en bas
" Aela O'Donnell "
Aela O'Donnell
Messages : 84
Date d'inscription : 26/06/2017
Kreat
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyJeu 24 Oct - 21:13

Tinùviel se laissa docilement faire quand Kenno la reprit qcontre lui, l'arrachant d'entre les doigts de l'invasive vampire. Elle ne la comprenait pas, ses paroles et ses actes étaient pour la jeune elfe de véritables mystères et contradictions. Mais elle resta sagement contre Kenno, passant un bras autour de lui pour ne pas se faire emporter par elle ne sait qui. La vampire à côté se contentait de garder les bras croisés sous sa poitrine tandis que les yeux de l'elfe cherchèrent Lhûn du regard.


Qu'est-ce qu'elle faisait ?!


La petite demoiselle eut un mouvement qui se stoppa net. Devait-elle arrêter la désailée ou bien la laisser faire ? La main levée vers elle finit par s'abaisser tandis que son regard semblait triste et confus. Et une pointe d'énervement commença à naître en elle. Pourquoi faisait-elle cela ? Pourquoi continuait-elle à s'infliger des blessures alors que l'elfe passait son temps à la soigner ? Un soupir s'échappa de ses lèvres.


Tu gardais les mains dans tes poches, appuyant discrètement sur la touche de ton téléphone pour passer un appel. Avec les écouteurs reliés et la voix coupée, il n'y avait aucun risques que les vampires entendent quoi que ce soit. Il n'y avait plus qu'à attendre, écouter et parler. Et pourquoi pas essayer de croquer cette petite chose qui s'accrochait à son iceberg. L'autre idiot était en train de faire un monologue, vous disant le prix pour 3 pauvres gouttes, même pas une fiole. Tsssk… une petite moue déçue mais satisfaite était sur ton visage, et tu fis mine de réfléchir à cela… combien tu avais déjà sur toi ? Tu pourrais toujours dire que les informations que tu avais grapillé étaient fausses…

Pourtant, une question fit sursauter la brunette. Le vampire semblait perturbé par sa présence, et elle ne comprenait pas vraiment en quoi cela pouvait être surprenant.

« Je me suis perdue il y a quelques mois… il a empêché des hommes de me baiser et il m'a recueilli mais effectivement, je n'aurai nulle besoin du Sacré Cœur : je ne suis pas en âge pour enfanter, et puis, je ne suis pas mariée…, elle montra comme preuve sa main avant de poursuivre, Votre monde m'effraie encore, alors je reste près de lui…, puis elle tourna sa tête vers Aela pour la regarder quelques instants, Je ne la connais pas. On s'est rencontrés dans le bar et depuis, elle n'arrête pas de me coller.  »

Sa voix était calme, posée, et dans ses paroles, on y trouvait de la vérité. Ce monde qu'elle ne connaît que très mal lui fait toujours peur, il était bien trop bruyant, bien trop violent et sexualisé. Naïvement, puérilement, elle pensait que les elfes ne pouvaient pas enfanter si elles n'étaient pied mariées, comme si cet anneau en métal vous leur donnait la fertilité.
Vos deux paires d'yeux verts observèrent le retour de la bleutée à vos côtés et si la chauve-souris s'en fichait pas mal et n'avait donné qu'un petit signe de la main à Séraphine, la brunette avait relâché le Japonais pour aller se placer à ses côtés et lui tenir la main, entrelacer ses fins doigts aux siens pour la guérir. La ramener à la réalité, au moment présent. Lui rappeler par une faible pression de contre la paume de sa main la présence de ceux qui l'entouraient et l'aimaient.


Tu te fichais un peu de ce qu'il se passait entre les deux idiotes. Ta main partie dans ta poche pour raccrocher et sortir en même temps une sorte de petit boîtier. Mais le Sacré Coeur, si tu en prenais maintenant mais que Damon et toi ne faisiez rien ce soir…? Hmmm… Tu lui demandas alors combien de temps cela ferait effet, parce que si l'autre imbécile n'était pas chez lui quand tu serais rentrée, bah tu serais bien embêtée. Et dépenser du pognon pour finir frustrée, c'est un bon merci.
Revenir en haut Aller en bas
" Kenno Namida "
Kenno Namida
Messages : 59
Date d'inscription : 04/06/2017
Jurisprudence
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyDim 24 Nov - 15:28
La loi, c'est moi

De marbre et d'acier, mon regard se portait sur Tinuvièl qui s'expliquait très bien, je posais une main sur ses cheveux que j'ébouriffais légèrement, puis repris la parole à la fin des siennes... Du moins, après avoir vu Kahoko revenir vers moi, qu'elle soigne Séraphine n'était pas une mauvaise chose, mais qu'elle le fasse sans ordre était un risque, je lui offrait un regard froid et sévère, déçus même, puis enfin prenait la parole.

- Les elfes n'ont pas de problème de fertilité, certes, mais moi oui, jeune vampire. Et cette jeune elfe un peu naïve à encore beaucoup à découvrir sur ce monde. Tout comme ma petite demoiselle brisée.

Je jouais la condescendance, un rôle qui m'allait bien, difficile de dire si j'étais sérieux ou non, tant je ne montrait rien au niveau du langage de mon corps. Alors je m'avançais vers la première table qui venait, ouvrant ma veste pour empiler les liasses sur la table, tout en reprenant la parole.

- Je vais vous en prendre trois... Commençais-je alors que l'argent commençait vraiment à s'entasser, on pouvait déjà compter des dizaines de millier d'euros à ce point. Les économies de toute une vie. Une vie de plus de mille années, certes, mais une vie quand même. Que je ne comptais pas laisser là, bien évidemment...Fioles. Pour une utilisation ultérieure et ... En privé. Vous comprendrez que je n'aime pas perdre mes moyens dans un lieu aussi... Exposé. Surtout avec quelque chose d'aussi puissant.

Vous ne rêvez pas, je venais bien de commander trois fioles entières, posant quelques dernières liasses sur la table, sans même chercher à compter. Je savais que j'étais au dessus du prix, mais avec ce que je venais de dire, ça pourrait passer pour un petit bonus concernant la discrétion du service.

J'attendais patiemment qu'Amidamaru me revienne avec des nouvelles d'Annyah, que je puisses enfin mettre fin à cette mascarade. Le créateur du sacré coeur était là, et dès que l'ange qui mène cette mission aurait fini en dessous, je pourrais passer à l'action... Le blaster me démange face à ce vampire.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
" Kahoko Ko-Isumi "
Kahoko Ko-Isumi
Messages : 24
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 27
Immortel
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyMar 26 Nov - 16:00


Tous commence


Kenno, Aela, Tinuviel, Intrigue



Tu étais restée assise aux côté de cet ange sans ailes et tu étais loin de te douter ce qui allait se passer dans les instants à venir. Pour le moment tu serais recroquevillée alors que la douleur disparaissait lentement, le sang coulait encore le long de ta tempe. Ton épaule à vif, ton haut trop large imbibé de sang. Tu soupirais de bien-être.

Brave bête.

Pour ma part je l’avais déjà senti. Elle était marqué par mon essence tous comme tu l’étais, mais elle l’avait vécu d’une manière bien différente de la tienne, et elle était capable d’en tirer une grande force et des enseignements, et contrairement à toi, elle était aussi capable d’user de ma propre énergie. Voilà qui était intriguant, prodigieux même.

Toi, en cet instant, tu étais perdue dans ton monde. Ce dernier, aussi petit que la cage répugnante dont ce japonais t’avait sorti il y a à peine quelques semaines. C’était là tes seuls souvenirs depuis que tu existes. Cette cage, la Rose noir, et ces hommes et femmes te corrigeant, te malmenant… Cette odeur d’insalubrité et de luxure. Ta propre puanteur… et l’odeur de ton sang…

Tu sortis bien vite de tes pensée relevant le regarde vers cette femme aux cheveux court. Sa voix envoutante, la douceur de sa main gantée sur ton visage, ces paroles. Tout s’arrêtait autours de toi. Tu ne voyais plus ni n’entendait ces deux vampires, l’elfe ou l’humain et son compagnon. Tu ne vivais que pour la voir en cet instant.

Tes lèvres pulpeuses s’entrouvrirent alors que tes yeux venaient trouver son regard. On devinait aisément la surprise à ton regard verrons. Comment le sait-elle ? Hé bien réfléchis petite idiote. Tu ne comprenais évidemment pas tout de suite.

Alors les griffes te perçaient la pommette, et tous ton corps se mis à vibrer alors que tu comprenais ce qu’il se passait enfin. Tu ne pus retenir un soupire aussi proche que celui que l’on arrache lors d’un acte charnel. La maque avait agît et résonnait maintenant au plus profond d’elle. Elle avait la chair de poule, alors qu’elle la regardait, ces yeux étaient passés en l’espace de quelques instants au violet intégral avant de redevenir normaux.

Tu tendais timidement ta main vers elle pour te relever alors que tu étais blessée, et tu la suivais comme la bonne chienne que tu es. Tu arrivais enfin à hauteur du groupe regardant ce qu’il se passe, tu avais complétement perdue pied.

Tu regardes la femme vampire aux beaux cheveux, tu ne savais pas la cernée, et tu ne savais pas non plus quoi faire ou dire alors que ton regard était devenue trop insistant à son égard et à ces mains fourrées dans ces poches.

Hersement pour toi, l’elfe un peu cruche venait te voir et prenait tes mains pour te soigner. Tu la regardais ayant quelques larmes aux coins des yeux, tu ne comprenais pas pourquoi elle faisait tous cela, ces marques, ces blessures tu les méritais alors pourquoi venait elle toujours les effacés. Pourquoi voulait elle toujours être ainsi envers toi, tu la regardais un temps, tes plaies disparaissant doucement.

Tu ne la quitte pas des yeux, ton regard toujours aussi perdue et éteint qu’à l’habitude, ton visage sans expression. Mais tu la remercie tous de même, venant t’incliner à 90° une fois qu’elle avait lâchée tes mains.
C’était tout de même grâce à elle que tu avais repris conscience de la situation et de pourquoi tu étais ici. Et de ce qu’il se passait. Il venait une fiole de sacrée cœur, voir même plusieurs. Tu écoutais, sans comprendre la valeur de tout l’argent qu’il y avait tous ton nez pointu. Ni même le pourquoi Namida faisait cela, tu vis, alors Amidamaru et le regardait lui aussi quelque seconde avant de retourner ton regard vers le vendeur. Quelque chose te paraissait étrange. Etait-ce vraiment lui…?

Tu en avais un certains doute, mais tu ne dis rien. Laissant les choses se passer, regardant de temps à autre Séraphine. Curieuse de savoir ce que voulait bien pouvoir dire ces paroles. Et savoir ce à quoi elle aurait le droit.

Mais tu avais promis à Namida ne l’écouter que lui et dame Justyna.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
" Intrigue "
Intrigue
Messages : 23
Date d'inscription : 20/05/2019
Admin
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur EmptyJeu 28 Nov - 10:51

Sacré Coeur


Intervention du PNJ Intrigue
Le vampire était particulièrement sceptique quant à l'explication des individus pour la présence de cette elfe en ces lieux. Plissant les yeux, Alan fixe intensément Aela avant de passer à Tinùviel avant de terminer par soupirer de manière bruyante. Peu après que Kahoko rejoigne avec Seraphine le petit groupe, l'imposant asiatique termine de débattre sur l'elfe par un ton odieux pour le brun. Lorsqu'il parla de la demoiselle brisée, le a sangsue ne peut s'empêcher de porter son regard vers l'ange aux ailes arrachées de manière tout aussi condescendante que le ton employé par le mortel. Peu après, le costumé s'emploi à sourire sournoisement, ricanant, quel drôle de situation.

_ Hm ...

Pendant ce temps, plus profond dans le complexe, Annyah vient tout juste de faire le nettoyage. Les forces spéciales sont en route. Infiltrée, l'ange débouche enfin dans une salle où sont censés être retenus les cobayes pour la réalisation du Sacré Coeur. Tout une multitude de matériels informatiques et de laborantins jonchant les murs et emplissant la pièce avec un lit central d'opération. Si la membre de la Garde s'est attendu à voir des scientifiques s'affairer avec des gardes du corps et des victimes... il n'en était rien. Non, c'est bien pire que ça. Des monceaux de cadavres serpentant chaque recoins de la pièce. Parois, sol et plafond maculés de sang apportant une odeur insupportable et étouffante. Chaque pas produisant un bruit de succion sur les semelles à cause des morceaux de corps dispersés partout dans la salle. Les yeux de l'égyptienne se plissent, méfiance. Tenant son blaster fermement dans ses mains, l'endroit est plongé dans l'obscurité, seulement brisé par les LED parcourant les murs d emanière futuriste. Nyctalope, Annyah n'a aucun mal à discerné chaque choses. Il n'y avait rien, plus rien.

La visage de l'ange se durcit en perçant tout au bout de la pièce, les perles oculaires de sang écarlate du responsable de ce carnage. L'expression sauvage sur un visage dépourvu de toute civilité. Un déchaînement bestial habitant les traits de son visage déformés par l'usure de l'âge et de la folie. Aucun doute possible sur l'identité de cet homme, pu plutôt cette bête. Cette dernière était adossée contre le mur, faisant face à Annyah à une dizaine de mètres à peine. Totalement nu, si ce n'est le jean sombre et usé qui ne lui sert uniquement de vêtement. Ainsi torse nu, l'homme avait les bras croisés. Fumant une cigarette qu'il avait calé entre ses lèvres et écrasant le philtre avec ses dents, montrant d'ailleurs la proéminence inquiétante de ses canines sur sa denture supérieure comme inférieure. Tout démontrant qu'il était un vampire, mais ses attributs animaliers font de lui ce démon vampire qu'il est, ou plus particulièrement, un métamorphe démoniaque. Sa queue touffue ondulant sur le côté, laissant goûter un étrange liquide noir fumant, tout comme ses oreilles. Son pelage est aussi noir que le sépulcrale de la nuit. Un malamut noir.

_ Retourne dans ton putain de paradise, Tyna n'as pas besoin de toi.

Est-ce une manière de parler ainsi de son ex-femme ? Annyah se fait froide, complètement hermétique à la provocation de Daniel. Son mordoré fixant intensément le vieux démon.

_ Dixit celui qui vient de massacrer sans discerner les coupables des innocents. Ne mêle pas ma fille à tout ça.

Une exclamation sinistre de la part de Dan fait tiquer l'ange des déserts. Il se mit à rire de bon coeur, son pied nu sur la tête d'un enfant ailé au portes de la mort. Il ne devait pas avoir plus de 13 ans. Faisant tomber la cendre de sa cigarette sur le dos du jeune garçon, le démon recale sa clope entre ses dents. Ce rire semble venir tous droits des cordes vocales de Satan, cet homme avait tellement sombré qu'il s'en prenait à qui voulait par simple caprice.

_ Ta fille ?

Sur ses dernières paroles, la voix déraillée du démon devient littéralement incontrôlable dans les tonalités. Braquant son blaster contre le démon, Annyah serre les dents. Au même moment, le démon écrase sans vergogne le crâne de l'enfant puis réapparaît en plaquant vivement la jeune femme contre le mur en la tenant part la gorge. Le Joker n'était qu'un enfant à côté de Daniel. Se léchant les canines imbibées de sang, il cogne son front contre celui de son ex-femme avec une violence inouïe. Encaissant le choc, le vieil homme penche la tête sur le côté, élargissant son sourire de bête déluré alors qu'Annyah tremblait de douleur mais gardait un visage ferme. L'oreille animalier du démon se tourna vers la gauche là où se situe Amidaru sans qu'il ne puisse le voir.

_ Ne te fous pas de ma gueule. Je sais que c'es toi qui est derrière l'affaire de l'ancien général de merde qui voulait discréditer l'image publique de ce flic en faisant tomber ma fille dans le syndrome de la folie des métamorphes en usant de ta position au sein de la Garde. Depuis ton retour, le clan n'a connu que bien des malheurs.

_ Je... je n'ai voulu ça, j'ai juste voulu.. rendre ça.. liberté, suffoque la jeune femme.
_ Je me fiche bien que MA fille soit une esclave, elle se plaît comme ça et puis elle a fait de Paris sont territoire. Si je dois faire de cette terre un chaos sanglant, juste pour elle, je le ferai. Mais toi, tu feras toujours partie du Clan O'Connor jusqu'à la fin de ton existence, c'est à mes ordres que tu dois te fier, pas à ton instinct. Il fallait y penser avant que je ne fasse de toi mon Coeur de Sang, puis ma femme et la mère de MA fille, vocifère-t-il malgré le blaster pointer contre sa poitrine, et tu n'as pas encore honoré ton pacte de sang envers moi.

Les jambes de l'enquêtrice se font tremblotantes. La douleur irradiant de sa trachée écrasée. Pouvant à peine parler. Toussant, des larmes naissent dans le coin de ses yeux.

_ Je te hais, tu n'as rien à faire sur Terre toi non plus. C'est uniquement parce que tu es le petit Toutou des Launwitch que les divinités tolèrent ta présence. Dracula en avait moins que toi que nous l'avions banni en Enfer !

En une rapidité déconcertante, l'ange parvient à se dégager de l'emprise du chien démoniaque, se massant la gorge en respirant difficilement. Le démon quant à lui, s'adosse de nouveau en s'essuyant le pieds ensanglanté du sang du petit ange contre son jean, comme s'il ne s'agissait que de boue. Furieuse, Annyah se redresse en fusillant le démon.

_ Tu pourras te cacher derrières les excuses que tu veux, mais Justyna n'est pas une démone comme toi, elle a du sang angélique en elle. Ses aile sont forcément en elle !
_ Il y a un truc que tu n'as jamais pigé avec les métamorphes démoniaques. On naît comme ça, c'est tout. Le jaguar en Tyna à dévoré tout l'essence angélique qu'elle avait en elle, jusqu'à ses propres ailes alors qu'elle n'était qu'un foetus. Ton essence à juste scellé la vampire en elle. Et ce n'est qu'une question de temps avant qu'elle ne les réveille. Elle n'a rien d'un ange, point barre. Maintenant, dis-moi la véritable raison de ta présence ici.

Crachant du sang par terre, Annyah s’essuie la bouche, regardant du coin de l'oeil Amidaru. A quoi bon ?

_ Je suis là pour retrouver une ange disparue d'un Gardien du Savoir et lui permettre de lui rendre ses ailes.
_ Son nom ?
_ Kahoko Ko-Isumi.

Après leur dispute conjugale, c'est comme s'il ne s'était rien passé. LE démon semblait s'être calmé, où du moins passer à autre chose. Ouais, la situation semble s'envenimer en haut. Car en cet instant, Kenno achetait trois fioles de Sacré Coeur devant tout le groupe. Et Alan en était déconcerté.

_ C'est vraiment pour ça que je suis là, et j'ai enfin réussi à la trouver. Mais il y a un problème de taille, non seulement elle est amnésique, mais en plus elle est marqué du Néant. Et je voulais m'assurer que le clan Launwitch n'y était pas mêlé.
_ Non, l'entité du Néant que nous gardons depuis très longtemps est entièrement emprisonné dans la crypte de ma nièce par les lames d'Egregario. Elle ne peut pas s'échapper, et personne n'y a touché depuis... l'avènement de la peste noire. Donc, non.Nous n'avons donc rien à voir avec sa situation.

Un moment de silence, bref mais présent. Les deux personnes se regardent, jusqu'à ce que le chien se dirige alors vers un bureau devant l'oeil méfiant de la jeune ailée.

_ Je reviendrai à toi après que tu ai redonné au poussin la capacité de voler. Quant à moi, j'ai fait mon boulot ici. Et tu me donneras enfin ce que tu me dois, et ne t'avise pas d'approcher Justyna, je le saurai. Je suis en ville pour un moment. Mais je te donne cependant l'ordre de veiller à ce que ça soit Kenno qui réveille complètement la vampire qu'elle ai. Il faut qu'il soit la première qu'elle morde.
_ Jamais elle ne le touchera, tu le sais aussi bien que moi. Et puis elle est encore loin de ressentir l'attraction du sang.
_ Ca ne saurait tarder, je l'ai vu phaser pendant de capitales secondes sur le sang d'un poulet qu'elle était en train de cuir pour le compte de son maître et des autres femelles.

Il se penche, et alors tout le complexe se retrouve plongé dans un rouge inquiétant, une alarme assourdissante en faisant tourner des lumières vermeilles. Le démon en rit en se redressant.

_ Ton boulot ne concernait peut-être pas d'effacer toute trace d'implication de Seraphine par rapport à cette affaire peut-être ?
_ Bingo, "mon coeur" ! ~
_ Tu !...

Mais trop tard, il avait disparu en riant, au même moment les renforts demandés par Annyah déboulèrent dans le complexe pour apréhender tout fuyards, investissant même le bar et toutes les autres entrées.
Au même instant, Alan venait tout juste d'investir dans une malle les trois fioles pour les transmettre à Kenno. L'assurant de leur silence. Mais à peine vient-il de donner l'argent à Seraphine qui l'avait entreposé dans une boite métallique que l'alarme s'enclenche, et c'est le début du capharnaüm. Damon avait aussi intervenu, mais dans la section du bar, appelant Aela en toute hâte pour chercher sa position si elle décrochait. Alan quant à lui avait sauter en arrière, montrant les dents, prêt à fuir. Seraphine quant à elle s'était effacée plus en arrière, ne montrant aucune inquiétude, tout partait en live.


Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Sacré Coeur Empty

Sacré Coeur

MessageSujet: Re: Sacré Coeur Sacré Coeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lame Spirit RPG :: Métropole :: Capitale-