Lame Spirit RPG
Malheur à toi pauvre âme !


Lame Spirit est un forum RPG fantastique à l'univers original
 
Le Deal du moment : -15%
Ventilateur Rowenta VU5640F0 TURBO SILENCE EXTREME
Voir le deal
75.99 €

" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyDim 22 Sep - 21:50
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
Titre

Nous y voilà, Nous somme Lundi matin, et je me rends enfin vers l’académie de Jurisprudence. J’avais mis mon uniforme bien comme il faut, il avait été repassé sans le moindre faux pli. Il était sur mesure, et magnifique, par contre, le blanc, c’est salissant, alors la veille, j’ai trouvé un sors pour qu’il reste toujours d’un blanc impeccable. En soit ce n’était pas un sort bien compliquer. Je l’avais déjà utilisée une fois ou deux pour des vêtements blanc. J’allais voir mon petit frère qui était en train de prendre son petit déjeuné et tournais sur moi-même pour lui montrer mon uniforme. Il me regardait et applaudissait content pour moi.
Assis sur la table, Marie-Laure et Lola me regardait. J’allais les voir et venais caresser la tête de ma petite Marie-Laure alors que je venais lui enfiler un petit ensemble assorti au miens, un petit haut blanc et doré et un gros flot doré également.
- Voilà tu es parfaite ainsi. Et ne t’en fais pas Lola bien que ne vienne pas je t’ai fait un nœud doré
Elle vient installée le petit nœud doré auprès de l’oreille de la lapine aux oreilles tombantes.  Marie-Laure, elle semble inspecter sa nouvelle tenue et vient passer ces petites pattes sur son museau signe qu’elle était satisfaite.

C’est après cela que la jeune sorcière prit son gros sac en bandoulière et laissait sa lapine grimper sur son épaules elle prit aussi son balai et avait bien sa baguette accroché à sa ceinture. Puis elle va à l’entrée et enfourche son balais avant de s’envoler pour aller jusqu’à l’école.

La matinée était consacrée à l’intégration des nouveaux élèves, on les faisait visités l’académie, donnait leur emploi du temps, et on leur attitrait leur professeur personnalisé pour les entrainements à la magie.

J’avais un professeur monsieur O’Connor  Daniel. J’avais hâte de rencontrer le professeur qui allait partager ces connaissances avec moi, pour que je devienne une sorcière puissante qui pourrait protéger par la suite la métropole. J’avais hâte, bien que mon visage ne fût pas vraiment expressif. Je ne montre pas grand-chose quand je rencontre quelqu’un, c’est avec le temps que je me dévoile vraiment, seulement si j’ai confiance en la personne. Je marchais jusqu’à la salle qui était noter sur mon emploi du temps. J’attendais devant la porte pendant 1minutes, histoire de n’avoir pas plus de 5 minutes d’avance. J’en profitais pour ajuster correctement ma tenue. Remettant le basson bien correctement.
Je toquais alors à la porte et entrait dans la salle voyant alors un homme d’âge mur, il devait avoir l’âge de mes pères, voir un peu plus vieux, du moins à l’apparence. Il portait un costume noir, sans le moindre accro. Cependant si son costume était impeccable ces cheveux noirs en batailles me rappelèrent les cheveux de mon frère, toujours dans tous les sens. Il avait une barbe de quelques jours, c’est dommage cela faisais un peu négligé, mais je crois que le plus marquant était ces poches sous ces yeux. Et ça c’était vraiment dommage, surtout avec des yeux aussi intriguant que les siens. Mais l’apparence n’était qu’une chose. Le mental était plus important, et j’espérais sincèrement bien m’entendre avec lui.

Ma petite Marie-Laure était bien endormie cachée dans mes cheveux, au chaud. J’entrepris de parler la première, j’espère qu’il ne le prendrait pas comme une marque d’impolitesse. D’ailleurs… vue qu’il s’agit d’un professeur personnalisé, dois-je venir lui serré la main pour le saluer ou non ? Quel ton de politesse dois-je avoir, mieux vaut être sûr, quitte à en faire un peu trop. Et je verrais si il commence à venir vers moi et engagé sa main droite, je saurais à ce moment-là, si je dois lui serrer la main ou non.

- Ravis de faire votre rencontre Monsieur O’Connor, Je suis mademoiselle Cavendish Cassiopée. Je serais votre élève pour tous le long de cette année. Je m’en remets à vous.

Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyLun 23 Sep - 10:16


Dany

"Vivre. Aboyer. Baiser. Bouffer. Hurler. Protéger. Sucer. Tuer. "


Le chien contorsionne difficilement ses cervicales en grognant, se disant qu'il est bien plus à l'aise nu que dans ce costume noir. Ses yeux d'un rouge inquiétant balayent cette salle de classe vide, le démon est littéralement assit en tailleur sur le bureau dominant la pièce. Si l'animal démoniaque est un grand joueur canin, aujourd'hui, c'était un froid glacé sous l'ardent Soleil cuisant de Paris. Telle une fureur contenue maladroitement et prête à déborder à la moindre goutte, le vampire n'a de cesse de se tortiller avant de se figer telle une statue de marbre. Ainsi, le professeur alterne ses périodes de mouvances nerveuses et de silence presque inquiétant à fixer le mur dans une expression insistante aux yeux grands ouverts. Un animal en cage, voilà comment le mâle se sent. Le vieux chien de la forêt irlandaise d'apparence si enjoué malgré sa sauvagerie, semble ici comme une bête furieuse, inquiétante qui s'apprête à vous sauter à la gorge à la moindre occasion. Bien trop d'années depuis que le chien a sombré dans sa folie, et toute cette dorure froide jurisprudentielle peut très facilement déclencher une rage et une soif indescriptible de sang en lui. Une haine vociférante qui ne demande qu'à éclater, fissurer sa peau pour se transformer en une brume noire et sanglante. Un écart de la part du canidé, et Paris deviendrait un véritable bain de sang. Depuis très longtemps, la raison à quitter l'ancien saxophoniste.

Les oreilles triangulaires légèrement arrondies et ténébreuses, nichées dans la chevelure bouclée et rebelle du canin, se redressent soudainement. Orientées vers la porte de la salle de classe, le vermillon oculaire de Daniel reste pourtant pointer froidement droit devant lui. Une fumée grisâtre ondule et barre son visage, l'homme est en train de fumer une cigarette d'époque. Des pas, rien que des pas incessants qui ne sont rien pour arranger l'état instable du chien. Ses paupières semblent frétiller, comme preuve physique de sa psychose. Le vieil O'Connor est bien trop vieux pour ces conneries, et pourtant, il ferai tout pour le clan. Et bien que le vampire n'était pas là pour sa fille Justyna lors de son jugement à cause de l'état de sa nièce, Taïga, aujourd'hui, il était là pour changer la donne.
Recrachant nerveusement la vapeur cancérigène des mortels, l'hybride fait craquer ses cervicales en resserrant sa cravate rouge dans dans un sourire sadique et névrosé. Son aura émerge du chien comme de l'encre abyssale dans l'eau océanique, comme voulant s'échapper de lui pour agripper la vie pullulant dans cette cité d'or, dernier bastion de l'humanité.

Le démon n'était pas là sans raison, sous la garantie de son ex-femme, Annyah, ange au sein de la Garde et de l'appui de sa nièce, présidente de l'Ordre des Médecins, fière élève d'Hippocrate. O'Connor est officiellement un des nombreux missionnaires représentant les pays en trêve avec la Jurisprudence. Cependant, avec l'affaire du village de Lame Spirituelle, il s'agissait là d'un grave incident diplomatique et de déclarations de guerre. De plus, la nouvelle que Harrens était responsable de l'assassinat d'un clan détenue par une âme soeur devenue une Transformée, à fait le tour de toute la Métropole dans les Ordres. Une affaire difficilement étouffée avec l'affaire de sa fille, Justyna et du général qui a fait remonter de très vieux dossiers confidentiels révélant aux grands jours de manière "anonyme". Impliquant l'ancien Elite Scientifique avec sa veuve et leur fille, le pôle scientifique et militaire, le Général Harrens, et bien sûr... la résistance. Kenno avait fait un coup de maître, mais le père est surtout là pour sa fille et la préservée de ce qui guette tous les Métamorphes Démoniaques, la folie. M'enfin .. des affaires de clan.

Si le mâle est là depuis une heure à cogiter comme une bête en cage, et sous l'étroite surveillance de son ex-femme et de sa petite nièce... son calvaire allait bientôt connaitre un nouveau tournant. Et ce, avec l'avec l'arrivée de Cassiopée. Son précepteur ? Non, Daniel ne l'était pas vraiment. Oui, à lâcher une bête dans une cité humaine, voilà ce qu'il arrive. Il avait céder, ayant sauvagement dévoré ce sorcier. Il devait le manipuler, car le clan avait aussi besoin d'une nouvelle sorcière au sein de leur rang, une nouvelle arme, une expérimentation. Mais le mâle ne l'avait pas entendu de cet oreille, ce sorcier qui n'était au courant de rien, n'avait pas vu que Damon, pirate informatique, ai pu changer son dossier dans la base de données. Benjamin Chevalier est devenu Daniel O'Connor. En même temps, ce mortel était d'un ennui pour Daniel ... il allait pouvoir jauger sa nouvelle cible. Et pourquoi pas faire d'elle une vampire sorcière ? Il pourrait tout autant la dévorer. Surtout avec cette odeur, la jeune mortelle qui avait toqué, dispose d'une senteur étrangement attirante. Cette mortelle est l'équivalent d'une pute sanguine pour lui, une véritable tentation. Mais Daniel n'était pas n'importe quel vampire, c'était non seulement un Ancien, le plus haut rang vampirique, mais en plus, il vivait avec la pire tentation qu'un vampire pourrait côtoyer. Une démone de sang, oui, ça équivaut au plat idéal pour une sangsue juste avant les anges.
Le démon fit tomber sa cigarette au sol, l'écrasant de sa chaussure en croisant les bras. Son regard écarlate et fou croisant alors le regard éclatant de l'étudiante. Aucune expression de sympathie sur le visage de Daniel, une froideur bouillonnante de rage habilement contenue. Toutefois, il reste la bête qui pourrait tout autant vous sauter à la gorge au moindre signe de faiblesse. Ses narines frémissent.

Ravis de faire votre rencontre Monsieur O’Connor, Je suis mademoiselle Cavendish Cassiopée. Je serais votre élève pour tous le long de cette année. Je m’en remets à vous.


Le regard vampirique brisé de Dan' se porte directement au familier niché dans la chevelure de Cassiopée, faiblement, son sourire affable devient un rictus dangereux et affamé. Se léchant les babines, le vampire démontre alors la présence de sa canine caressée par sa langue humide et ondulante. Mordillant par la suite sa lèvre inférieure, le démon reporte ses globes oculaires sur l'humaine, la jaugeant de la tête au pied. Toujours assis sur le bureau en tailleur, il se retrouve en un clignement de paupière, debout, adossé à ce dernier, les bras croisés. Il ricane sinistrement. En cet instant, il pourrait la dévorer sans foi ni procès. Mais sa raison le fit violence, lui rappelant son devoir. Il pourrait quand même un peu en profiter non ?
Dire que cet homme était le père de la douce et resplendissante Justyna, l'ayant élevé en l'absence de sa mère, l'on ne croirait pas, n'est-ce pas ? Et pourtant il avait aussi élevé sa propre nièce et même en partie Eden... mais les autres femelles du clan, il n'en avait aucun respect, la petite O'Donnell faisait juste l'exception.

Reprenant son sérieux, il perd ce sadisme pour arborer une froideur palpable, la jaugeant avec justesse. Un brin d'arrogance cependant transpirant sur son visage. Il se redresse. Se retrouvant en un souffle derrière elle, son souffle chaud s'engouffrant dans ses cheveux, visant habilement son oreille sensible. Il s'était légèrement penché pour être à sa hauteur. Ses dents pointant contre ses lèvres. La jeune femme a pu aisément voir la queue épaisse et toute fluffy noire du chien onduler avant qu'il ne se soit mise derrière elle. Son oreille noire de canin frôlant sa mèche, tourner vers le lapin. Les mains dans les poches.

Première règle, ne jamais baisser sa garde. J'aurai déjà pu te tuer de plus d'une dizaine de manière à l'instant même où tu as ajuster ta tenue derrière cette foutue porte...


La bête dangereuse se redresse alors, faisant craquer ses cervicales en ricanant, quelques traînées de fumées dans la pièce témoignant de la vélocité dont il avait usé pour se déplacer derrière elle. L'homme n'était pas aussi rapide que sa fille qui jouissait non seulement de la vitesse vampirique et démoniaque naturelle, mais en plus, son pouvoir était basé sur la vélocité là où celui de Daniel était l'électricité. Cependant, Dan' avait bien d'autre qualités. Se déplaçant cette fois normalement pour être face à elle, il sorti de sa chevelure, une cigarette qu'il s'allume. Regardant la jeune fille droit dans les yeux, il se calme, tirant sur sa clope.

Un conseil, lorsque tu auras "cours" avec moi, habille-toi plutôt comme si tu allais faire du sport. Car il serait dommage d'abîmer un costume qui coûte outrageusement cher... Et j'espère que ton rat de poil ne sera pas un poids. Car tu devras bouger, sauter, grimper et pratiquer la magie, tu seras même parfois dans des situations dangereuses. Je sais que tu devrais normalement apprendre les bases rudimentaires de la magie. Mais autant se jeter dans la gueule d'une goule, alors si tu as peur ou que ça t eplaît pas, j'en trouverai une autre. Mais si tu veux devenir puissante et être prête à te percuter la gueule dans la boue pour réussir, suis-moi... ca serait dommage de gâcher un tel potentiel.


Sur ce, le démon la dépasse sans un regard, ouvrant la salle de classe et sans lui laisser le temps de répondre, qu'il claque violemment la porte. Jouant avec un bracelet autour de son poignet, il était déjà fissuré, ayant du mal à contenir tout le pouvoir du vampire sauvage. Une énergie brute et instable. A un tel point que même un bracelet de Kreat'hur ne pouvait pas rester indemne. Il en rit, se dirigeant dehors.
Revenir en haut Aller en bas
" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyLun 23 Sep - 22:52
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
Titre


Une… cigarette. Sérieusement… C’était un professeur tous de même. Voilà qui n’est pas très sérieux. Et puis quel drôle de position. Cela ne fait vraiment pas distingué ni même sérieux, je relève un peu les sourcils au ciel indignée en le voyant, étant presque déçue. Mais seulement quelques instants. Son regard était celui d’une bête folle furieuse, et à en juger par le regard qu’il me portait et par son bracelet c’est une Kréat’hur. En soit ça n’est peut-être pas étonnant, mais ma prochaine question est pourquoi la Juriceprudence à t’elle autorisé cela, Je n’aurais jamais pensé qu’une Kréat’hur puisse un jour être professeur. Je n’ai personnellement rien contre cela tant que le professeur fait de bon cours, et m’apprend vraiment quelque chose.

Tiens… il avait vu Marie…. Je fus surprise de le voir comme disparaitre, ou était-il !? Bordel !! Je sentais ma vie en danger pendant quelques instants. Je fus prise d’un nouveau frisson en sentant son souffle chaud contre mon oreille. Mes joues devenaient rouges. Mais en même temps, n’importe qui aurait réagi ainsi.
Je le regardais un temps indignée, mais comment… je n’avais pas été prévenue que les cours se passerait ainsi, et puis pourquoi être toujours sur ces gardes ? C’était une drôle d’idée, dans la métropole on n’est pas en danger. Du moins pas quand on a aucun ennuis, et qu’on ne cherche personne. Je n’aimais pas ça façon de parler, ce n’était en rien élégant, c’était crue et affable, comme lui en vrai, ça lui allait bien.

Marie-Laure avait largement sentie la présence menaçante de O’Connor, et elle c’était d’avantage coller à sa maitresse, venant passer se réfugier contre son cou, elle humait l’odeur inquiétante du professeur.
Ho quel horreur, j’avais un frisson de dégout en entendant sa nuque craquer ainsi, j’avais horreur de ce bruit.
J’eus un léger sourire en le voyant sortir une autre cigarette de sa chevelure alors que personnellement je pouvais en sortir un lapin.
Je reprenais d’un ton calme un peu surprise, mais en vrai quand même contente, je n’étais pas du genre à renoncer devant la difficulté. Si je tombe huit fois je me relèverais neuf fois.
Je viens de commencer. Comment aurais-je pue le savoir. Mais pour ce qui est de ma tenue, même en me roulant dans la boue elle ressortira blanche comme neige, je lui ais jeter un sort. Et pour informations, peut être êtes-vous bête ou bigleux, mais Marie-Laure est un lapin, pas un rat. Mais je suis contente d’entendre que j’apprendrais plus que les bases que je connais déjà. Mais je ne suis pas sûr qu’il soit légal que je me batte contre des goules. Vous devriez vous renseignez.

J’avais par moment un ton sarcastique et amusée, alors qu’à d’autre j’étais des plus sérieuse dans mes propos. J’appréciais cependant qu’il remarque que j’avais du potentiel, car j’étais sûr d’en avoir. Et je le lui prouverais.

Je le vis partir alors que je n’avais même pas fini de pensée, ni même de lui répondre, parlant un temps dans le vide, je soupirais un brin agacée. Sérieusement ! Quel malotru!

J’ouvrais mon sac pour que Marie-Laure se glisse dedans, J’avais usé de magie pour l’agrandir et lui faire un petit nid douillet, puis je partais en courant pour retrouver mon professeur, mais comme il était parti sans rien dire, elle sort de la salle et se met en route courant tranquillement, bien moins vite que lui, elle se met à son rythme pour pouvoir tenir le plus longtemps possible. Elle sort sa baguette et fait un sort pour pister. Un petit coup de baguette, des pas rouge apparaissent alors, ce sont les pas de Daniel, qu’elle peut alors suivre sans soucis.


Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyLun 14 Oct - 11:50


Dany

"Vivre. Aboyer. Baiser. Bouffer. Hurler. Protéger. Sucer. Tuer. "


J'ai jeté un sort à ma robe, elle restera parfaitement immaculée, ce n'est pas un rat mais un lapin. Je ne sais pas si j'ai le droit de me battre contre des goules, vous devriez vous renseignez. Je suis miss je sais tout qui ne peux pas s'empêcher d'être insupportable dès la première seconde. De plus, je suis tellement centrée sur mon nombril que je n'ai pas remarqué ce drôle d'énergumène partir juste devant mon nez. Oser interrompre mes pensées, quel goujat fait-il cet Kreat'hur !
Le chien se laisse traverser par un frisson de dégoût, déjà agacé par les quelques instants passées avec elle. Daniel ferait mieux de la dévorer tout de suite. Effectivement, il n'aurait aucun scrupule à étriper une enfant innocente juste pour satisfaire sa soif de sang et de viande. Une ampoule internet s'allume dans le cerveau du brun, mais bien sûr ! Il sait à qui Cassiopée lui fait penser : Schtroumpf à lunettes ! Aussi insupportable que lui à tout savoir sans rien connaître !

Le chien ricane de sa propre blague interne, cela l'aida à contenir l'instabilité bestiale de son pouvoir qui n'a de cesse de fragiliser le bracelet. Il ne doit pas le briser à l'intérieur du QG, ça serait griller sa couverture et aussi signer son esclavage. Ou très probablement son exécution au vu de son rang vampirique et son âge. A titre comparatif, le chien était bien plus vieux que l'impératrice actuelle de Tokyo. Il pourrait aisément être empereur, mais le pouvoir politique n'a aucun attrait pour le vampire démoniaque. Preuve, c'est un Ancien vampirique qui ne compte dans son clan, seulement sa propre fille qui n'a même pas ses sens de vampire éveillés. Ce qui n'est pas plus mal, le clan O'Connor est un tribu déchu qui appartient à un passé oublié.
Les efforts de Daniel portent leur fruit, car à peine a-t-il franchi le périmètre des barrières magiques du QG de la Jurisprudence, que le bracelet du vampire explose en une myriade de poussière qui tombe au sol. Le mâle secoue son poignet, et son aura se libère enfin. Frôlant à peine les détecteurs angéliques. Oups ?
Une froideur mortelle qui vous attrape la gorge à vous couper le souffle, telle la mort qui enserre votre cou pour vous rompre la trachée et vous étouffer. Telle était la sensation de son aura sur quiconque peut ressentir les énergies. Mais si cette prise semble d'un calme sinistre. Ce n'était que la surface, car si autrui parvenait à tenir à l'emprise vampirique du chien. Sa charge démoniaque est tout autre. Cette fois, ce sont des griffes et des crocs qui déchire les entrailles, comme un animal déchaîné voulant sortir de sa cage. Une instabilité dangereuse qui lacère l'intérieur de l'estomac et de la tête dans un hurlement insoutenable animal. Mélanger à un froid tellement glacial qu'il en devient brûlant et douloureux.

Daniel se masse ainsi le poignet où une marque de brûlure lui entache la peau à cause du bracelet. Un sourire carnassier, dévoilant une de ses canines. La fumée noire du démon avait touché la barrière. Et à peine les passant clignes des yeux ou bien détourne le regard, que le démon disparaît. Ne laissant derrière lui, qu'une traînée éparse de fumée ombrageuse qui finit par s'estomper. Le chien n'était peut-être pas aussi rapide que sa fille, où son pouvoir vampirique était la vélocité là où celui de Daniel est celui de l'électricité. Mais le vieil homme dispose de plus de 2000 ans d'expérience derrière lui. Peut-être que le chien avait connu les ancêtre de Cassiopée, qui sait ? Seul le chien connaît la réponse.
Le sort qu'a lancé Cassiopée pour pister Daniel s'en verra modifié. En effet, sur le parvis du grand immeuble du QG, juste en dehors des limites des barrières angéliques, les pas rouge disparaîtront purement et simplement. Les chausses humaines de Dan' semblent se déformer, devenir difforment, jusqu'à ce que la sorcière puisse retrouver les chaussures et la tenue dans une benne à ordures à quelques centaines de mètres de l'immeuble aux abords d'une ruelle. Ce n'est certainement pas un sort aussi simple qui pourra pister un métamorphe démoniaque qui vient littéralement changer de forme en changeant complètement sa signature surnaturelle. Après tout, le clan O'Connor était réputé pour sa capacité à se fondre dans les ombres et effacer sa présence. Le chien s'était entraîner avec la sorcière du clan Launwitch, June Sipheria.

Si Cassiopée parviendrait jusque cette satanée poubelle, elle trouvera alors un malamut noir aux yeux de sang. Allongée, tranquillement au pelage aussi sombre que les abysses. Comme s'il absorbait la lumière même. Le chien est ainsi posé là, à attendre la sorcière, testant déjà ses capacités de pisteuse. Après tout, il lui laissa quelques indices, quelques pas encore humains à une dizaine de mètre d'intervalle à chaque fois. La langue pendue sur le côté, le chien se ventile tranquillement, se toilettant une patte.


Revenir en haut Aller en bas
" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyMer 16 Oct - 21:06
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
Titre


Je le suivais avec peine, puis sorti de l’école en suivant, mais je fus stoppée en ressentant une aura sombre des plus puissantes, j’en avais eu un frisson de dégout et même dans mon sac enchanté Marie-Laure l’avait sentie. Je regardais en directions de mon professeur, un peu apeurée et craintive sur le coup, puis je le vis disparaitre. Comment avait il fait… Vraiment, quel drôle de personnage…

Il devait faire partie des créatures de l’ombre… mais…. Je l’avais bien vue brisé son bracelet non? Je n’aimerais pas me le mettre à dos, ça serait la mort assuré. Mais il ne me tuerait pas… n’est-ce pas ? Je ne lui ai rien fait, non ? J’étais perplexe alors que je reprenais ma course.

Mais min ce qu’il peut courir vite pour son âge !! Comment un adulte est capable de courir si vite ! Je soupirais longuement n’étant pas du genre endurant. Je savais courir très vite sur de coute distance, mais courir dans la durée, ce n’était pas pour moi, je due m’arrêter plusieurs fois pour reprendre mon souffle. Me penchant en avant pour chercher à reprendre une respiration plus calme. Je cherchais alors dans ma tête quel genre de sort je pouvais utiliser pour moins me fatiguée, et je me sentais bête de ne pas avoir pensée au sort de réduction de poids. Ainsi je pourrais courir sans avoir mon propre poids. Je sortais de nouveau ma baguette et d’un geste précis et sur je prononçais la formule à voix basse pour ne peser plus que quelque kilos.

Je pouvais repartir bien moins essoufflée maintenant. J’étais contente comme tous jusqu’à ce que je vois que les traces de pas avait disparu. J’étais surprise. Et je ne comprenais pas pourquoi les traces de pas avait disparu. Voilà qui était étrange… Je réfléchissais à ce que faisait exactement le sors. Il suivait une personne, mais si cette personne usait de métamorphose ou encore d’un sort contre la détection ça annulerais ce sors. C’était intelligent. Je devais le reconnaitre, bien que je ne doute pas vraiment de ces capacités. Je n’avais pas souvent l’occasion de m’amuser autant. Je réfléchissais déjà à comment procéder. Pour commencer je marchais et vis des trace de pas de chien qui par moment devenait des traces humaines. Je ne compris pas tous de suite.

J’avais été bête de prendre presque une demi-heure à comprendre qu’il s’agissait de métamorphose ! Et que c’était les traces de pas de mon professeur. Je pistais alors, me trompant souvent de piste, et par moment mon regard était attiré par les vitrines des magasins parce que j’avais vue de belles choses. Ce n’était pas très pro, surtout pour quelqu’un qui est censé être à l’école à cette heure-ci. D’ailleurs…. Avais-je vraiment le droit de faire cours ici ? En dehors de l’établissement. C’était vraiment un professeur hors du commun, dans le bon sens du terme ou dans le mauvais je ne savais pas. Mais il était hors norme.

Moi qui pensais que j’allais simplement étudier dans une salle de classe toute l’année ça semblait complétement différents. Pourquoi pas après tout. Bien que nous ayons des caractères qui ne s’entendent pas vraiment pour le moment, peut être que par la suite nous finirons par nous entendre bien. Je suis sûr qu’il me prend pour la fille fille à mes parents. La petite bourgeoise Pim bêche et pette sec. C’était l’impression que je voulais donner aux autres, bien qu’en réalité, j’avais une part de moi qui était vraiment ainsi. J’aimais avoir le dernier mot, surtout avec les personnes qui me tienne tête alors que je sais que j’ai raison et que je peux le prouver.

Bon je commençais à arriver dans des lieux légèrement insalubres. Mais pourquoi donc choisir ce genre de lieu… c’était vraiment… dégoutant, heureusement que ma petite Marie-Laune ne voit pas cela.  Et qu’elle ne peut pas le sentir non plus.

En approchant je retrouvais un gros chien noir, sur le coup je ne le reconnu pas tous de suite et je restais méfiante envers cette créature inconnu, puis je pensais aux empruntes.

Monsieur O’Connor? C’est bien vous ? Qu’est-ce que vous êtes exactement… ? êtes-vous réellement une Kréat’hur ? Je me permets d’en avoir le doute, vous semblez aussi libre que l’air.

J’étais surprise. Et tous de même un peu réservée sur mes propos qui étaient plus de la curiosité et de l’incompréhension quand à ce qu’étais ce professeur, si il l’était réellement, j’omets avoir un doute sérieux quant au fait que la jurisprudence ait pu accepter un tels prof. Eux qui sont si à cheval sur leurs règles. Je me posais de nombreuses questions, mais je ne préférais pas en parler pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyJeu 31 Oct - 10:53

O'Connor
Daniel
Arrivée à l'académie Jurisprudentielle
Daniel était un bon gros chien-chien dans sa forme originelle, à l'épaisse fourrure abyssale. Depuis sa petite place de fortune, le chien observait les allers et venues de la sorcière novice. Trente minutes pour comprendre et le retrouver, peut-être l'avait-il surestimé ? Il avait surtout envie de la dévorer. Une chair fraîche et tendre... le chien remua son museau avant de se lécher les babines. Au bout d'une éternité, la craintive Cassiopée finit par s'approcher enfin et oser demander l'identité du chien qui s'est à la regarder tranquillement, toujours en se ventilant. Un bâillement en redressant ses oreilles, et les deux pierres sanguinolentes se posent de nouveau sur l'adolescente. Penchant la tête sur le côté, il se redresse sur ses pattes en secouant son pelage pour se débarrasser de l'humidité environnante. En une seconde, le chien disparaît pour réapparaître avec ses vêtements dans la gueule. Oui, ses chaussures et son costard. Puis il se tourne, continuant à s'enfoncer dans la ruelle. Dan se demanda même si elle avait cette curiosité mal placée que d'aller voir ce qu'il fabriquerait avec ses vêtements ? ... Par pitié, il ne fallait pas qu'elle soit stupide en plus d'être ennuyante.
Quelques mètres plus loin, à l'abri du regard de la mortelle, Daniel prit sa forme vampirique dans un trouble de fumée noire. Nu, il se rhabille tranquillement, du moins, avec un visage prêt à vous sauter à la gorge au possible.
Lorsqu'O Connor termine, il revient de nouveau vers la sorcière, nouant correctement sa cravate, c'était presque correct... si l'on oubliait ses vêtement froissés. Les deux perles de sang fixent intensément l'humaine dans un sourire odieux et méprisant. Dévoilant sa dentition qui n'avait rien d'un mortel. La marque de brûlure sur son poignet s'estompe déjà.

_ Tu ne m'as pas l'air complètement stupide. Mais alors pourquoi suivre un parfait inconnu en dehors de l'enceinte des blouses blanches ? Allons, allons... ces putains de questions rhétoriques que tu n'as de cesse de poser me titilles dangereusement. Si tu ne veux pas te noyer dans ton propre sang, dis-moi le fond de ta pensées.

Daniel ne prenait aucune pincettes avec les mortels, pourquoi diable Taïga a-t-elle choisi cette novice plutôt qu'une expérimentée ? Allez savoir, il avait parfois du mal à la cerner. Sa nièce est bien plus apte à enseigner la sorcellerie à ce bout de viande que lui-même. Il pousse un grondement en ricanant, fouillant dans sa poche pour sortir une cigarette électronique. Similaire à celle que sa fille avait offert à sa meilleure amie, Nashwa. Ouais leur petite drogue détente, la vapoterie dégageait déjà une fumée cramoisie de l'appareil électronique à l'odeur agréable. Il s’adosse contre le mur, main dans la poche, la regardant du coin de l'oeil de son air complètement dérangé.

_ Si tu veux savoir la vérité, ton véritable professeur doit très certainement être dans mes intestins si je ne l'ai pas déjà transformer en engrais... m'enfin, tu ne t'en sors pas trop mal. Mon nom est toujours le même que je t'ai donné et je dois toujours t'entraîné, où est le problème ?

Daniel avait enseigné à sa fille qu'ils ne pouvaient pas dévorer qui bon leur semblait malgré les apparences. Si en temps normal il aurait effacé la mémoire de son ancien prof ... là il en était tout autre. Les crapules comme les meurtriers, violeurs... à table.
Revenir en haut Aller en bas
" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyDim 3 Nov - 16:41
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
Titre


Je reprenais mon souffle alors que je le vis se mettre sur deux pattes, j’étais alors sur de son identité. Je le regardais et il disparut de ma vue. Décidément, Souhait il est plus que rapide, quoi il sait se téléporter. Je venais me tourner pour le laisser se changer, je n’avais pas envie de le voir reprendre forme humaine, et encore moins de le voir nue.
J’attendais simplement qu’il revienne et quand j’entendis sa voix et que je fus sûr qu’il était vêtus je me retournais.
Pas complétement stupide… et bien, voilà qui n’est pas vraiment aimable. Elle soupirait longuement en l’écoutant, ce qu’il lui apprenait ne l’étonnais pas vraiment. Elle s’en doutait déjà. Et il était vrai qu’elle avait suivi un parfait inconnu, complétement fou et surement aux pulsions meurtrières.

- En réalité, je savais déjà que vous n’étiez pas professeur, c’était impossible au vu de votre comportement. Surtout que nous sommes à l’école juriceprudentielle. Il n’engagerait pas des fous furieux aux méthodes douteuses… Je prenais le temps avant de reprendre ma phrase. Cependant, Je vous ais suivis en connaissance de cause, parce que je sais que je pourrais devenir plus forte avec vous. Pas sur un plan magique, j’ai un doute sur le faite que vous puissiez m’apprendre beaucoup, mais je parle sur le plan physique et certainement tactique.

Je le regardais alors que sortant son petit museau blanc ma petite Marie-Laure sortait la tête de mon sac en bandoulière. Sa petite truffe pleine de vibrisses remuait rapidement, pour sentir les dangers, avant qu’elle ne sorte. Elle grimpait comme elle pouvait sur le haut du sac, puis sautait sur mon épaule venant laver son museau et ces oreilles, puis elle regarde le vampire qu’elle n’aime toujours pas. Venant se terrer dans mes cheveux.

- Nous devrions retourner à l’école. Il sera bientôt l’heure pour vous de rendre ma fiche de présence.




Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyLun 18 Nov - 18:05

O'Connor
Daniel
Arrivée à l'académie Jurisprudentielle
Il est difficile de faire beaucoup plus désintéressé que le vieil homme qu'est Daniel, même face à ce légendaire Dracula, le vampire n'en arquerait pas l'once d'un sourcil. Alors pour les paroles de cette humaine douée de magie, elle ne déroge pas à la règle. Cependant, elle décoche un sourire en coin bien satisfait de la part du chien démoniaque. Elle était loin d'être stupide la gamine, et c'est de bonne augure pour le O'Connor.
Fourrant les mains dans ses poches en train de griller une cigarette, rien de quoi pour alléger les cernes noires autour des perles de sang fragmentées du démon. Sa présence seule est synonyme de mort imminente. Coinçant la clope dans le coin de ses lèvres aux courbes étrangement désireuses et bien rebondies, il fait tomber la cendres après une inspiration. C'était de son père que Justyna est dotée d'une bouche aux lèvres pulpeuses et de couleurs de cerises. L'on peu aisément deviner le charme séduisant de ce chien à une époque révolue derrière cet air sauvage, sale et fou. Un ancien saxophoniste jazzman qui faisait tourner beaucoup de tête juste par un sourire ravageur avec des yeux d'émeraude, aux boucles noires ondulant sensuellement sur sa nuque et son front, légèrement humidifiés par la pluie ou la sueur. Non, cet homme était mort depuis longtemps.

_ Nous devrions retourner à l’école. Il sera bientôt l’heure pour vous de rendre ma fiche de présence.

Daniel n'a de cesse de fixer le bout de viande sur pattes niché dans les cheveux de la magicienne. Juste pour faire peut à ce lapin, Tonton Dany a judicieusement grogner faiblement. Rien de bien méchant ou de terrifiant pour un humain, ou du moins, assez pour le rendre méfiant en avertissant à autrui que le vieux Dan n'est pas un simple mortel. Son poignet brûlé a déjà cicatrisé. Soupirant lourdement, le démon relève la tête en haussant simplement les épaules.

_ Je ne remettrai jamais les pieds dans ce foutu bâtiment, je ne suis pas fait pour... "enseigner" entre quatre mur.

Se redressant, le démon garde les mains dans les poches, dépassant la mortelle pour s'engager tranquillement dans la rue. Mais malgré ça, il dégageait toujours quelque chose qui le démarque de la foule. Il attendit patiemment cette fois qu'elle le rejoigne, son regard cerné la fixant avec une intensité naturelle. Aussi dangereuse que troublante. Il fume en mordant le philtre, l'écrasant sous la pression de ses dents. Existe-il encore seulement une once de douceur en cet homme ? Même ses vêtements froissés témoignent de sa sauvagerie. Et la réponse est non, ou du moins, seulement avec sa fille et le sang de sa nièce : Taïga. Aucune autre femme n'avait de l'importance pour lui, finalement, Cassiopée c'est juste qu'un tas de viande bien en chair qui n'attends qu'à être bouffé. Mais malheureusement, il n'aura jamais la main mise sur elle, Launwitch l'avait choisi pour devenir une recrue du clan. Et Dan en avait maintenant la charge. De toute manière il ne lui laissera pas le choix. Le moment venu, c'est soit la mort, soit l'offre du clan. Les Launwitch étaient loin d'être des enfants de coeur, surtout depuis l'attaque du village.
Marchant à ses côtés, il regarde droit devant lui, toujours sur ses gardes. Le chien se mit à grogner de temps à autre envers les regards trop curieux, mais il s'efforçait de garder une aura autant que pouvait l'avoir une Kreat'hur. Et d'un coup d'oeil, Cassiopée pouvait voir un cercle en forme d'O sur la jugulaire du démon. Depuis quand l'a-t-il donc ? Hm ? Etait-ce un tatouage ou un sceau ? Daniel avait bien plus d'un tour dans son sac.

_ Maîtresse, il n'y a pas à vous en faire, je serai me montrer digne de votre rang en vous servant corps et âme. Mon sang vous appartient tout autant, je vous prie de m'excuser si votre animal domestique est apeurée de ma présence. Souhaitez-vous que je garde mon apparence damnée ou plutôt ma forme animale ?

Sans crier gare, le vieil homme se place devant la jeune femme, genoux à terre. Visage face contre le bitume, telle la position du vassal en soumission. Il y avait malgré tout une certaine prestance et dignité dans sa situation. Quelques secondes avant que Cassioppée ne puisse remarquer, un cortège au loin prenait place, quatre membres de la Garde. Traînant avec eux un corps à peine en vie, fouetté et brûlé à différents degré, il portait un bracelet de Kreat'hur. Fermant la marche, son propriétaire, observant le corps de sa succube hybride, nue. Telle la parfaite représentation de la marche de Jésus portant sa croix avant le supplice. La chose tenait avec peine une réplique de cette croix, mais qui est cette foix en marbre blanc et en aether. Elle en saignait abondement, car dès qu'elle le lâchait, son propriétaire venait la fouetter ou encore plus à l'humilier. Un prêtre de Notre-Dame vociférant les paroles de la Bible. Daniel ne regarde pas la scène, ne le connaissant bien trop, c'était ça, la purification des Kreat'hur.

_ Voilà le topo, mon ex-femme se chargera de me remplacer au cours, car on va découvrir le corps de votre ancien prof, et pas de soucis, c'est une ange. Vous me rejoindrez à chaque cours dans un lieu de rendez-vous approprié. De plus, je vais devoir jouer le rôle de votre Kreat'hur, car il y aura très prochainement beaucoup de contrôle au sein... de votre Jurisprudence à cause de ce meurtre car l'on pensera à une taupe. Et si vous souhaitez devenir plus forte, il va falloir me faire confiance... Car je pourrai condamner toute ta famille ... au moindre faux pas, et "couic" plus de Cadenvish. Et je me serai envolé dans la nature sans laissez de traces ... Et si tu acceptes de jouer le jeux, je te promets d'être le protecteur de ton sang durant toute la période de ta formation ...

Il chuchotait, pour ne pas qu'une autre personne puisse les entendre, mais on devine très clairement qu'il souriait dangereusement. C'était un piège, oui, pour se faire une couverture tout en tenant en otage sa famille. Soit elle acceptait, et tout se passerait bien. Il en assurera la protection, et s'assurer d'un potentiel recrutement. Il s'en fichait bien de ce qu'elle en pensait. Taïga n'avait jamais spécifié les conditions, et elle n'en serait pas d'accord. Mais Daniel avait plus de 2000 ans d'expérience derrière lui. Alors ça peut-être contraire à l'étique, mais le démon était prêt à tout pour offrir au clan une puissante sorcière qui leur serait vouée loyauté, ou bien elle finirait dans ses entrailles. Et le chien n'avait confiance en personne, car après tout, c'est bien son père, qui, dans son enfance à tenté de l'assassiner, lui et son autre frère James. Et ce n'est que grâce à son grand frère, que Daniel, l'enfant pleurnichard qu'il était à pu fuir et survivre au massacre de sa famille durant l'occupation romaine.
Revenir en haut Aller en bas
" Sïana Castiglioni "
Sïana Castiglioni
Messages : 14
Date d'inscription : 07/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyDim 15 Déc - 23:50
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
Titre


La belle Marie-Laure entendit le grognement du vieux chien solitaire et vient se cacher d’avantage dans les cheveux de sa maitresse, couinant faiblement de peur.

Soupirant faiblement, je passais ma main dans mes cheveux, pour caresser ma petite lapine, Je ne la laisserais pas se faire dévorer par ce vieux fou sans scrupule. C’est ma petite boulle de poile, et je l’aime fort, alors je ne le laisserais pas faire. Mais maintenant il était claire que je n’allais plus la prendre avec moi quand je le reverrais pour ces cours, enfin… si il veut continuer à m’en donner.

- Et si tu ne veux pas y remettre les pieds, comment vas-tu faire pour continuer à me faire cours. Et pour te faire passer pour celui que tu as éteint ?


Je voulais continuer à faire cours avec lui, j’en étais sûr, il était capable de m’apprendre bien plus de choses que je n’en apprendrais à l’école jurisprudentielle. Je voyais doucement mon avenir en tant que sorcière d’élite dans un bel uniforme blanc et or à défendre ma cité.

Quelque chose me disais que ça allait être tout autre chose. Que mon chemins serait surement taché de rouge, bien que cette idée de déplaise pour l’heure. Mais qui sait ce que cela donnera.

J’espère juste, ne pas mourir de sitôt.

J’étais en l’espace d’un instant dans mes pensée, si bien que monsieur O’connor m’avais dépassé. Je le regardais un temps, sans bouger d’où j’étais. Il en imposait, alors qu’il ne faisait que marché.

Il dégage quelque chose d’indescriptible.

Je le rejoignais alors, marchant à ces côté, sans un mot, j’étais bien plus petite que lui, ainsi côte à côte, nous paraissions d’une ado accompagné de son tuteur, ou son oncle, ou son esclave? Bien que pour moi la réalité était tout autre. Aussi dangereux soit-il, je le considérais comme mon éducateur.  

A cette pensée, je tournais le regard vers lui et fut surprise de voir ce tatouage, d’où cela sortait-il ? Je suis certaine qu’il ne l’avait pas avant maintenant, je suis observatrice, je l’aurais tout de suite remarquée. Je fus surprise en le voyant m’appeler ainsi.

Je le regardais et l’écoutais, alors que je vis du coin de l’œil l’horrible chose qu’il se passait non loin de nous. Je n’avais jamais vu ce genre de scène et j’étais sidérée, ne comprenant pas pourquoi on pouvait faire tant de mal, qui plus est en publique. Cette pauvre femme était souffrance, et je ne pouvais pas regarder cela, je tournais la tête horrifier et  les poings serrés sur ma jupe, alors que ma gorge se serrerait. Avoir un domestique et le traité ainsi…. Quel horreur….

Je déglutissais alors que je n’avais pas encore répondue à ma ‘’Kréat’hur’’… Alors que je posais mon regard sur lui, ces paroles me glacèrent le sang… Comment pouvait-il vouloir s’en prendre à ma famille ainsi. Ils n’ont rien à voir dans ces affaires douteuses. Et d’ailleurs… Moi non plus… Dans quoi je m’embarquais… Si je refusais je mettrais en danger ma famille et moi-même. Et si j’acceptais j’irais certainement contre mes principes. Mais en réalité je n’avais pas le choix que d’accepter. Je n’étais pas folle au point de faire tuer ma si précieuse famille. Je suis sûr que cela fait un temps qu’il nous observe et qu’il sait tout de nos habitudes de vie. Et même sans cela, avec son odorat. Il tuerait tout le monde très facilement. Cette idée me fait frissonner de dégout. Quel, excusez-moi de cette impolitesse, mais quel salop. Il n’y avait pas besoin de cela pour que j’accepte de faire cours avec lui.

Mais je me demande si ce n’est pas le fait de savoir qu’un ange est facilement corruptible qui me dégoute le plus. Cette cité, ma cité, est vraiment pourri jusqu’à la moelle. Ça changera. J’en ferais le serment. J’y œuvrerais des que je le pourrais.

Je reprenais une profonde inspiration. Me calmant, me décidant enfin à lui répondre. Je prenais un air hautin sans forcer, naturellement.

- Pourquoi ce soudain changement d’attitude ma très cher Kréat’hur. A tu peur qu’il t’arrive la même chose.   Dit-elle alors qu’elle montrait du regarde cette pauvre Kréat’hur Prend ta forme animal aller, plus vite que cela. On n’a pas toute la journée.  

Sur ces paroles et après qu’il ait prit sa forme animal et qu’elle ait récupérer ces affaire elle se met en route vers chez elle. Par instinct plus qu’autre chose. Elle sort de son sac à dos une petite laisse courte et rose qu’elle accroche au cou de l’animal pour en faire une laisse, qu’on sache qu’il est à elle. Elle en prend un certain plaisir malgré tout.

Après quelques pas, elle touche l’animal avec sa baguette pour créer un sort qui lui permet de parler par la pensée.

- Ai-je vraiment le choix que d’accepter. Je tiens à ma famille. Jamais je ne les jetterais dans ta gueule. Ça te ferait bien trop plaisir en plus. Pour aujourd’hui, je vais rentrer je n’ai plus envie d’aller en cours.  

Sur quoi elle prenait le chemin de chez elle. Elle utilisait encore un sort pour faire revenir son ballait à elle. Une fois ce dernier avec elle, elle s’assoit dessus et vole avec laissant le démon marche à côté d’elle, le tenant toujours avec un collier de fortune faite avec une cravate et sa laisse à lapin rose.

En parlant de lapin. Marie-Laure pointe le bout de son museau et vient se poser sur les balais, faisant sa toilette bien posé sur le bout des balais.

- Tu vas rentrer avec moi, tu vas te faire passer pour un animal que j’ai trouvé dans la rue, abandonné à lui-même.  

Je n’en disais pas plus, je ne savais pas pourquoi je faisais cela. Mais je suppose que c’était parce que je préférais le savoir proche de moi que loin sans savoir ce qu’il faisait. Peut-être. Et puis sous sa forme animale, j’ai vraiment envie de lui faire de gros câlins et de grosses papouilles.

Il nous fallait environs 2h de marche pour rejoindre mon chez moi à pied, dans la banlieue campagnarde de Paris.  

Ils arrivent aux abords d’une belle maison, moderne. Une maison d’architecte. Cassiopée, s’arrête un peu avant, et voit une flaque de boue, puis elle regarde Daniel puis la flaque. Et d’un coup de baguette, des boules de boue se lance sur le chien pour le salir, elle plie ces affaires et les range dans son havre sac, et elle continue de salir le chien. Pour qu’il paraisse un chien abandonné. A cette heure-ci, il n’y aurait que son père Hippolyte à la maison, et il serait certainement dans son bureau à faire du télé travail. Izac était encore à l’école. Et Père Eloi est aussi au travail à la jurisprudence.

famille et maison:
 

Elle rentre alors avec le gros chien sale chez elle. Et elle pose son sac, alors que Marie-Laure saute du balai pour aller dans son petit coin. Une petite maison juste pour elle et pour Lola.

- Voilà ta nouvelle maison Daniel. Mais en premier. On va aller te faire prendre une douche et te donner à manger.

Alors qu’elle allait vers la salle d’eau du bas, elle entend des pas dans l’escalier. Un bel homme d’âge mur descend, il porte des cheveux longs colorés bleu et des yeux gris/brun.  Il a une grande prestance, il porte une chemise avec une cravate et une petit veston noir tranchant avec le brun de son pantalon et de sa cravate.  

- Cassiopée, je peux avoir des explications sur cet animal, et le pourquoi tu es déjà rentrée de l’école ?

- Papa, je suis désolée, mais je suis tombée sur cet animal pendant la pause, en allant chercher mon déjeunée. Il était blessé, et tout sale. Je ne pouvais pas le laisser tout seul abandonnée. J’ai fait le tour du quartier pour savoir si quelqu’un avait perdu son animal. Mais ce n’était que des réponses négatives… Alors je l’ai ramenée ici, pour qu’on puisse le remettre sur pied et retrouver son propriétaire, s’il en a un.

- Je vois. Tu en auras l’entière responsabilité alors. Mais je te rappelle que ce n’est pas une raison pour ne pas aller à tes cours de l’après-midi, sans prévenir tes professeurs. J’ai eus un appel de l’école il y a peu. Tu iras faire des excuses demain, et ne soit pas étonnée si tu es punie.

Oui papa. Je serais responsable, ne t’inquiète pas. Et je nettoierais la maison après l’avoir laver.

- Parfait, au moins cet animal fera plaisir à ton frère, lui qui adore les chiens.

Cassiopée hoche la tête et va dans la salle de bain et elle ferme la porte derrière elle. Puis elle fait couler l’eau de la douche italienne avec une température bien chaude.

- Aller à la douche !  

Le voyant qu’il n’avait pas l’air très convaincue, je viens derrière lui et le pousse de toutes mes forces sans le faire bouger d’un millimètre, et cet idiot se bouge d’un coup alors que je poussais et je me retrouve sous la douche, toute habillée. Je peste un peu et grogne et sort de la douche, lui disant qu’il avait gagné cette bataille mais pas la guerre !
J’étais déterminée, et malheureusement aussi têtue comme une mule. Je ne renonçais pas, et testais différentes méthodes sans grand succès au début comme le trainé dans la douche,  lui l’appâter avec de la nourriture. Ce n’est que quand j’eus recours à la magie pour faire voler brosses savon et eau que j’eus raison de lui. Toute aussi trempée que lui au final, mais ce n’était pas grave. Il était maintenant propre !

Et je m’étais, il faut le dire, bien amusée. Une fois laver, je lui séchais le poile aux sèche-cheveux ce qui eut pour effet de faire gonfler son poile, cela me faisait rire.  Alors que le démêlait son poil et qu’elle le parfumait légèrement, puis elle lui voulait lui mettait une belle cravate.

- Tu es parfait comme ça !

Maintenant que c’était fait, je n’avais plus qu’à aller me laver. J’étais trempée,  et mains était couvertes de poiles. Je défaisais mes bottes puis mes chaussettes, et enfin je me déshabillais alors que l’eau de la douche coulait encore. Je commençais à retirer mon uniforme et je regardais Daniel. Faisant une moue. Lui intimant de rester ici mais de rester retourner sans me regarder ou je lui banderais les yeux. Sur quoi je termine de me déshabiller. Je n’étais pas très grande, et j’étais du genre bien en chair, mais je n’étais pas non plus grosse. Bien sûr je complexais sur mes rondeurs et sur ma poitrine qui commençait à grandir un peu trop à mon gout.

J’allais sous l’eau chaude de la douche, profitant un peu avant de me laver avec attention, pour ne pas laisser un grain de saleté sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyMer 8 Jan - 12:48

O'Connor
Daniel
Arrivée à l'académie Jurisprudentielle
Cette fille c'était une garce, une véritable salope.. Mais une pétasse intelligente. Pardonnez ce vieux chien gâteux de son arrogance, mais quand il est d'humeur massacrante, Daniel ne fait jamais dans la dentelle. Le vampire démoniaque avait très aisément esquiver le premier projectile de manière naturelle, mais il avait très vite compris sa démarche. D'où l'insulte ajouté à un compliment... Lui qui d'habitude avait une mine enjouée sous sa forme canidé, il en est tout autre. O'Connor sait très bien qu'il doit se la jouer chien battu, mais en cet instant, le malamut noir tire une tronche de six pieds de long. Après tout, il connait déjà cet endroit comme sa poche et tout le petit monde qui y vit. Le vampire aurait très bien pu les hypnotiser plutôt que d'user de ce stratège sorti de la tête d'une gamine aux hormones en ébullitions. La seule fois où ses yeux semble exprimer autre chose qu'une mort mentale, est très certainement lorsqu'il se demande comment elle réagirait quand il sera en chaleur ? Quoi ?! Daniel a aussi ses besoins ! Pourquoi il n'en profiterai pas ? C'est peut-être un rustre, mais il sait faire autre chose que de dévorer les gens !
A cette pensée, la tête du chien s'éclaircit légèrement, jusqu'à l'épreuve du toilettage. C'est de nouveau le vide intersidéral dans le regard du démon qui ne coopère en rien du tout. Et encore moins pour le séchage, un véritable capharnaüm.

Lorsqu'elle lui affuble de cette cravate, c'en est trop. Il se met à grogner de manière sourde, attendant patiemment de reprendre sa forme de vampire pour l'enlever. Non, il n'est pas parfait comme ça, loin de là. Ce n'est pas un clébard de bonne famille, loin de là. Et voilà maintenant qu'il doit se retourner, en quoi le fait qu'elle soit nue la dérange devant lui ? Cette satanée pudeur des mortels, il se retourne malgré tout, mais ça ne sert strictement à rien. Surtout avec le nombre de fois qu'il l'a observé se mettre à poil, et lorsqu'elle se donnait aussi du plaisir.

Quoiqu'il en soit, le chien se perd lentement dans ses propres réflexions en regardant par la fenêtre. Assis. Ses pensées ne tardent pas à divaguer sur sa fille, son précieux trésor. Après tout, Paris était son territoire. Le vieil homme se met à alors à se demander comment elle se porte depuis l'affaire de l'ancien Général, mange-t-elle suffisamment de viande fraîche ? Ses activités sont-elles florissantes ? Ce Namida est-il toujours un aussi bon partenaire sexuel ? Penses-t-elle à s'entraîner malgré tout à chasser encore les humains ? Se préserve-t-elle correctement de la folie ? Et sa soif de sang dans tous ça ? Boit-elle aussi du lait chaque matin ? Il serait tout aussi dommage qu'elle oublie ... ça fait un moment que Justyna n'est pas venu voir son vieux père. Et Annyah dans tous ça ? Cette ange ne doit pas interférer dans les affaire de leur fille.
Sans se rendre compte, Daniel avait petit à petit repris sa forme humanoïde. A l'exception de ses oreilles de chiens et de sa queue noire abyssale et touffue qui s'agite de droite à gauche. Tapant le sol trempée, ruinant le brushing de l'humaine en produisant un bruit de sac trempé tapant le sol à chaque mouvement. Et bien évidemment, il est nu comme un ver, dos à elle. Ses oreilles bien droites, le voilà tout joyeux et curieux en pensant à sa fille. Le dos musclé du démon arborant divers cicatrices de sa vie passé, sa musculature saillante n'étant pas forcément exagéré roulant sur sa peau de nouveau humide. Une véritable tentation malgré sa sauvagerie. Et le toilettage de Cassiopée avait eu l'avantage de révéler la beauté de l'ancien jazzman encore lui-même, un écho de ce qu'il a pu être.

_ Il t'en reste dans la raie de tes fesses, grogne-t-il paresseusement.
Revenir en haut Aller en bas
" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyDim 19 Jan - 17:49
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
Titre


Tout le long du toilettage j’avais le sourire aux lèvres, j’étais vraiment contente comme tout, il sentait vraiment bon maintenant et il était vraiment tout beau. D’ailleurs elle arrête pas de lui dire qu’il est vraiment beau tout propre comme ça, qu’il sent bon et qu’il est tout doux. Elle adore le voir comme ça.

Une fois nue elle jette sa serviette sur son visage le temps d’aller sous l’eau chaude, pas au courant qu’elle avait été observée tout ce temps. Elle aimait prendre le temps sous sa douche, sentir l’eau bouillante parcourir son corps, se sentir propre après s’être laver et se détendre sous l’eau. Elle mettait jamais moins de vingt minutes sous l’eau.

Sursautant à sa voix, ne s’attendant pas à ce qu’il parle et encore moins à ce qu’il dise cela elle devient rouge pivoine et par reflexe elle passe tout de même sa mousse pour nettoyer cette zone plus en détails.

- Pervers, et les chiens ça ne parle pas.

Une fois bien propre alors qu’elle ressort de l’eau, elle voit qu’il est dans sa forme humaine, avec sa serviette de bain sur la tête, voyant ces oreilles remués dessous, elle devient encore une fois rouge, et elle se cache derrière la vitre teintée de la douche.

- tu…. Tu peux me donner ma serviette, et reprendre ta forme de chien s’il te plaît…

Elle avait une voix timide et remplit de gêne alors qu’elle reste cachée et tend sa main.


Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyJeu 12 Mar - 13:22

O'Connor
Daniel
Arrivée à l'académie Jurisprudentielle
La bonne humeur de Daniel s’effrite de nouveau lorsqu'il entend de nouveau la sorcière perler. Sa queue de canidé se plaque au sol, projetant des gouttes d'eau un peu partout alors que l'humaine se cache derrière la vitre de la douche. Le brun ne se retourne qu'à peine, grondant de fatigue. Pervers, elle était bien bonne. Il n'y a rien de pervers en lui, tout n'était que pulsion naturelle. Se léchant une de ses canines, le chien vient à saisir la serviette sur la tête pour la lancer à l'humaine. Non, l'ancien saxophoniste n'a pas d'ordre à recevoir d'une simple sorcière novice comme elle. Surtout une femme qui utilise une baguette, c'était franchement essayer de remettre au goût du jour une mode passée de sorciers du temps de J.K Rowling. O'Connor soupire lascivement, puis se décide à se relever presque en un bon. Ayant laissé par terre la cravate roulée en boule. Pour sûr, le démon a fait sa toilette pour l'année à venir. N'ayant accéder qu'à la moitié de sa demande, il finit par s'adosser contre la porte en étant complètement nue. Ayant en visuel la jeune fille, sans aucune pudeur. Le vampire fonctionne comme un animal, il ne voyait pas l'intérêt de s'habiller. Et surtout, n'en avait pas du tout envie. Posant son rouge brisé par la folie animalière sur Cassiopée, Daniel se mit à avoir un rictus mauvais sur le visage avec de l'audace.

_ Non, tu m'as souillé par de la terre et humilié avec une stupide toilette. Alors que j'aurai pu hypnotiser ta famille passivement pour éviter tout ça. Maintenant, tu dois payer pour tes actes. De plus, tu as jeté mes fringues au lavage. 

Daniel élargit son rictus, sincèrement amusé au fond de lui. Pauvre petite humaine.
Malgré sa réaction, Cassiopée peut très bien remarqué que le vampire n'était pas attiré du tout par ses formes ou l'odeur de son sang. Y faisant passe comme si de rien était. Limite... comme si elle n'était qu'une enfant et pas une vraie femme. Et puis soyons honnête, Daniel préfère les adultes, ils ne verse pas dans la pédophilie. Déjà que la mère de Taïga s'était trop juste avec son petit siècle d'existence. Après tout, Daniel a plus de deux millénaires. Et le brun veut punir la petite mortelle pour son comportement. Afin de faire passer le temps, il croise ses bras en fermant les yeux. Une oreille tendue vers elle, tandis que l'autre était plutôt tournée vers l'arrière, par-delà la porte. Guettant une éventuelle arrivée impromptue. Cette nuit il irait hypnotisé tout le monde. Il est hors de question qu'il se compote comme un chien de salon. Jamais.

_ Je n'ai pas envie de me transformer en Chien. 
 
Revenir en haut Aller en bas
" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyMar 26 Mai - 23:37
PUF.png
ed098712.gif
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
cassio10.pngmarie-10.pngalucar10.jpg
Titre


J’étais nue, pas vraiment cachée par la vitre en verre de la douche à peine teintée. Je regardais mon professeur, au moins il avait le mérite de sentir bon…. C’était bien mieux qu’au début tout de même.

- Que…. Quoi le payé…. Mais je n’ai rien fait de mal... je n’ai pas envie que tu les hypnotises… Ils ne sont pas méchants pour un sous. Mais…. A vrai dire, je me voyais mal te ramener ici en mode, ha au faite, j’ai invité mon professeur à venir ici parce qu’en fait c’est un animal démoniaque assez fou allié, mais c’est un professeur hors norme qui peut m’apprendre beaucoup…

Son sourire ne me dit rien qui vaille. Je prenais alors la serviette et m’enroulait dedans, elle était bien grand et je n’avais plus rien à vue, par contre j’évitais de regarder mon professeur c’était bien trop gênant… mais j’avais déjà vue par mégarde le service trois pièce, quelle gène, j’arrive plus à m’enlever ça de la tête pour le coup. C’était la première fois que j’en voyais un en plus, enfin sans compter mon frère quand il était bébé et que je lui changeais la couche, mais c’est loin d’être pareille !!! Par saint Josef ! J’aurais préféré en voir un autre ! Enfin non, mais voir celui de mon copain… si j’en avais un… ce qui n’est pas le cas…. Mais au moins je suis sûr d’être hétéro….
Au fur et à mesure de mes pensées, je devenais rouge et allait devant le miroir pour sécher mes cheveux plus les brosser. Essayant de penser à autre chose.

Je l’écoutais alors…

- que…. Que comptez-vous faire ? Pour vous faire intégrer… ? Rien de bizarre…. Enfin… Vous n’allez pas leur effacer une partie de la mémoire ou un truc du genre ?

Je le regardais du coin de l’œil mais seulement la partie supérieur de son corps…
- Vous pourriez vous habiller aussi. Ou au moins mettre un caleçon, il y en a des propres à votre gauche dans le second tiroir.

En dehors de la salle de bain, c’était assez calmes les deux lapins jouaient ensembles, Izac petit frère était en train de lire un livre alors qu’Eloi commençait à préparer la cuisine. Quelque temps après le son d’une moto se faisait entendre Hyppolyte rentait du travail, il travaillait à la Jursiprudence.

Revenir en haut Aller en bas
" Daniel O'Connor "
Daniel O'Connor
Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2019
Launwitch
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyMar 2 Juin - 10:58
PUF.png
sad10.jpg

O'Connor
Daniel
Arrivée à l'académie Jurisprudentielle
Le démon qu'était Daniel était bien fourni entre les jambes, mais cela n'allait pas non plus dans des proportions gargantuesques. Toujours nu, le grand Malamut noir croise les bras et s'amuse intérieurement de la réaction de la belle mortelle. Une jeune femme mineure que l'oncle ne se gêne nullement à la mettre dans son lit, et il n'y avait rien de mal à cela. Après tout, bon nombre de demoiselle qui seraient vouées à devenir des putains perdaient leur virginité à 9 ans à cause de leur mère. Ou encore ces nobles demoiselles mariée de force à 1é, 13 voir 15 ans et se voir obligée de concevoir un enfant à peine ont-elle fleurie. Et c'était du temps de la jeunesse du démon. Mais les moeurs ont bien changées.
Cassiopée vient à se brosser les cheveux suite à la dernière réponse du chien démoniaque, la panique transpire par tous les pores de sa peau, au point que Daniel était obligé de retrousser ses narines pour atténuer la sensation de démangeaison. Ses questions ne font que confirmer ses soupçons. Il grogne, ca régresse la qualité de la chair une proie nerveuse et apeurée.

_ Tu verras, je serai comme un membre de ta famille ... 

Daniel pesait très clairement ses lèvres, il va se venger de l'affront qu'il a subit. Jubilant de l'intérieur, elle va tomber de très haut. Il laisse un petit instant de silence avant de le briser suite à ses paroles. Oui, la surprise va être de taille. ET tout indique dans son regard qu'il préparait un mauvais coup. Après tout, Daniel était malgré tout très taquin, même avant de devenir fou, et ce trait de caractère était malheureusement resté. Oui, je dis bien "malheureusement", car ce n'était pas forcément une bonne chose pour la pauvre petite sorcière novice à la Harry Potter. Une bourrasque froide venant du démon s'échappe de lui, pour venir recouvrir la sorcière une seconde et ensuite s'élargir sur toute la maison avant que la température ne devienne de nouveau normale... Daniel sourit très largement en dévoilant ses canines et là ....

_ Je ne mettrai que mon costard au lavage, femme. 

_ Cass' ! Arrête donc de fricoter avec ton fiancé dans la salle de bain ! Dois-je te rappeler qu'il ne doit y avoir rien avant le mariage ?! Tu sais à quel point nous devons rester à l'honneur et tu représentes la famille devant la Jurisprudence ! Va donc chercher ses affaires !

 
Revenir en haut Aller en bas
" Cassiopée Cavendish "
Cassiopée Cavendish
Messages : 8
Date d'inscription : 03/09/2019
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle EmptyJeu 18 Juin - 16:33
PUF.png
ed098712.gif
ft. O'Connor Daniel
Rencontre entre un professeur et son élève
cassio10.pngmarie-10.pngalucar10.jpg
Titre


- Comme un membre de ma famille qu’est-ce que vous voulez dire par là ?

Je ne m’attendais absolument pas à ce qui allait se passer, pas le moindre du monde. Je terminais alors de me brosser les cheveux et se rattachait ma frange en arrière pour qu’elle ne me dérange pas, je prenais soin de mon apparence. Je tournais alors le regard vers lui, vers son visage, évidement. Et je compris sans peine qu’il allait se passer quelque chose.
Un courant d’air froid me glaçait le sang, et j’avais peur de ce qui allait bien pouvoir se passer. Je le regardais un instant sans comprendre avant d’entendre la voix de l’un de mes papas. Hein… Quoi…. ? Pardon !?

Je tourne le regard immédiatement vers mon professeur les yeux grand écarquillés, devant rouge au possible. Comment avait-il pu faire cela !

- Excusez-moi pour ce que je vais vous dire, mais : Vous êtes complétement fou !!
Je commençais à faire les cent pas, perturbée et agacée par ce qu’il se passait. Je vais alors chercher mes vêtements. Une robe blanche cintré avec les épaules dénudées, des froufrous sur le haut de la robe. C’est une robe qui descend jusqu’aux genoux.

- Non mais franchement tu te rends compte de ce que vous faites!? Espèce de fou furieux et je m’appelle Cassiopée. Pas Femme.

Elle sort de la salle de bain en trombe et elle regarde son père. Eloi qui est très à cheval sur ce genre de principe et qui est persuader que tout cela est la réalité.
- Vous n’avez rien fait j’espère
- Papa ! Non bien sûr que non ! Papa, jamais je ne ferais cela…
Elle va alors dans sa chambre sans demandé son reste un peu vexée et déçue qu’il ait fait cela, elle préfère alors rester dans son coin et prendre de l’avance sur le programme scolaire. Avance qu’elle avait déjà dans de nombreuses matières.
Vu que tout le monde semble savoir qu’il est son fiancé, il ne doit pas être dérangé dans cette maison.


Revenir en haut Aller en bas
" Contenu sponsorisé "
Who am i !

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty

Arrivée à l'académie Jurisprudentielle

MessageSujet: Re: Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Arrivée à l'académie Jurisprudentielle Empty
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arrivée à la demeurre Tohsaka (Topic Hentaï)
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lame Spirit RPG :: Métropole :: Siège Jurisprudence-