Lame Spirit RPG
Malheur à toi pauvre âme !


Lame Spirit est un forum RPG fantastique à l'univers original
 
Le Deal du moment : -11%
Réduction -34% sur la caméra sport DJI ...
Voir le deal
249.99 €

" Kahoko Ko-Isumi "
Kahoko Ko-Isumi
Messages : 28
Date d'inscription : 04/02/2019
Age : 28
Immortel
Who am i !

Perdue. [PV Séraphine] Empty

Perdue. [PV Séraphine]

MessageSujet: Perdue. [PV Séraphine] Perdue. [PV Séraphine] EmptyLun 16 Mar - 17:52


Atarashi


Séraphine


[Prélude : Tu n’étais là, en cet endroit seulement physiquement, psychiquement tu étais terrorisée dans un coin de ton esprit, respirant rapidement, des larmes coulant sur ton visage recroquevillée sur toi-même, les mains sur ta tête te balançant d’avant en arrière pour essayer de te calmer.

Tu sortis de tout cela en sentant une magie que tu connaissais, en entendant une phase qui faisait écho. Qui t’obligeait à relever la tête pour écouter. Tu étais passionnée par ces paroles tout autant que moi

- Kahoko….Ko…Isumi… ? un gardien du savoir……

Tu ne comprenais pas ce que cela signifiait, du moins pas ce qu’était un gardien du savoir. Tu de demandais alors si elle savait qui était ton père… Mais tu ne voulais pas non plus le savoir. Tu te demandais aussi si ton vrai prénom était Kahoko ou pas… C’était un mot qui te semblait familier sans l’être pour autant.

Tu frissonnais de nouveau et je m’enivrais tout autant de ce pouvoir qui était comme le miens. C’était un désir d’aller vers cette femme aux cheveux court. Tu avais peur parce que tu étais le centre d’attention, mais aussi parce que cette femme était si sûre d’elle. Tu n’osais pas bouger d’un pouce alors qu’elle se prenait des éclats de verre et qu’un sang noir coulait d’elle… Tu étais surprise et intriguée.
Quand elle se mit à genoux face à toi tes yeux verrons se plongèrent sans son œil aussi doré que le tiens. Tu rougissais malgré toi et la regardais avec intérêt l’écoutant avec tout autant d’attention.
Alors tout se calma net.  Le verre et toute l’eau retomba en tombe dans les pièces, dans une pluie d’eau et de verre.

Tu te laissais guider par cette femme comme une marionnette. Ces mots te faisaient quelque chose, mais ces gestes encore plus, tu en voulais encore plus. Comme la petite égratignure qu’elle t’avait faite plutôt. Tu la regardais comme la bonne soumise que tu es.

Je sentis alors rapidement la marque du néant prendre ton corps de femme. Cette essence de néant nous faisait frissonnée, cela se remarquait parce que tu avais la chair de poule alors que ma marque apparaissait dans ton œil et sur ton corps une fraction de seconde. Il s’agit de marque noir formant des arabesques partant de ton œil doré redescendant le long de ton cou et sur tout ton corps, ces marques prenait de la place, mais rapidement avec cette nouvelle essence de néant elle recouvrèrent ton corps entier, ne laissant que peu voir ta peau légèrement mat.

Tu fermes les yeux prenant une grande inspiration en te mordant la lèvre. Alors que tu disparaissais dans un soupire de bien-être.]

Une fois que tu ouvrais de nouveau les yeux alors que  avait changée d’endroit, toujours seule, tu te relevais doucement, sans comprendre ou tu pouvais bien être et ce que tu faisais ici…. Rien ne t’était familier.  Tu étais… dans une chambre ? Non c’était plutôt un appartement. Il y avait une cuisine avec un petit salon. Ton regard parcourais la pièce t’arrêtant sur de nombreux objet aux couleurs chaudes dont tu aimais la forme ou simplement qui piquait ta curiosité.

Tu hésitais un instant, avais-tu vraiment le droit de te balader dans ce lieu ? Tu en prenais le risque, ta curiosité est certainement plus forte que moi.

Tu bougeais alors venant toucher ce lit qui te semblait confortable, puis tu allais voir le canapé qui lui aussi était confortable alors que tu continuais à visiter par toi-même, te sachant seule, tu se stoppais en voyant ton reflet dans le miroir. Tu t’arrêtais, et te tournais face à ce miroir. Tu y voyais ton reflet. Tu ne ressembles vraiment à rien, pauvre petite créature sans ailes. Ton pantalon était beaucoup trop grand pour toi et ton haut aussi. Il était d’ailleurs un peu déchiré sur la manche gauche.  Tes cheveux aussi était en batailles et toujours pas arrangée, mais au moins on voyait qu’il était bleus. Tu t’arrêtais après sur ton visage caché de petites taches de rousseur et de ton nez en trompette, puis sur ces yeux de couleurs différentes, que tu es moche. Un vrai laideron. Ho mais…. Mais que vois-je… ne serait-ce pas des larmes ? Tu te vois enfin comme les autres te voient ? oh Non… ce que tu vois au travers toi, c’est moi, n’est-ce pas ? TU me vois. Et tu as peur. Continue d’avoir peur de moi petit idiote. Quoi ? tu m’aimes ? Ne raconte pas n’importe quoi, tu sais très bien que je te déteste et que tu n’es qu’un instrument pour moi.

Tu fini par te recroqueviller sur toi-même, tes mains dans tes cheveux épais à te balancer, tu essai de te calmer de te contenir, une vrai cocotte-minute; ça fera mal, le jour où tu exploseras. Mais je serais le premier à m’en réjouir. Tu recommenceras surement à tuer des innocents en perdant le contrôles de tes pouvoirs, que tu es pathétique.

Les heures passèrent, sans que personne ne se présente à toi, cette personne se laissait désirée, et tu étais assise toujours en face du miroir, la tête sur tes genoux repliés. Tu repensais à ce qu’elle t’avait dit. Ton prénom et ce… ce gardien du savoir…. Tu ne savais pas ce que c’était.

Les cicatrices de tes ailes te brulais et saignait un peu dans ton dos, quelque chose te titillait.



codage par LaxBilly.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lame Spirit RPG :: Métropole :: Capitale :: Âme'n'Plume-